Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Artemus Gordon
Membre actif
Membre actif
Messages : 219
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 38
Localisation : Val-de-Marne

Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 04 Sep 2016, 12:25
Bonjour Messieurs,

Je viens de lire un message qui relance une vieille interrogation chez moi :

Quels sont les principaux facteurs d'irritation de la peau ou de poils incarnés dans le cou lors d'un rasage ?

Selon ce message, une lame pas assez coupante pourrait causer ces irritations.

Dans d'autres interventions, sont mis en avant çà et là :

- la trop grande agressivité d'un rasoir,
- une trop grande pression sur le rasoir (le fameux "ne pas appuyer") ;
- la passe ATG,
- une mauvaise technique (un mauvais angle),
- un trop grand nombre de passes au même endroit,
- une mauvaise mousse,
- une lame pas assez rigide ou qui sautille,
- un blaireau trop piquant,
- une peau fragile ou fatiguée,
- etc, etc.

Je pense que tous ces éléments peuvent concourir à gâcher le rasage.

Mais s'il fallait vraiment recenser de manière synthétique la (les) principale(s) cause(s) des irritations dans le cou, quelle(s) serai(en)t-elle(s) ?

Bon dimanche à tous cheers
Tony31
Homeboy
Homeboy
Messages : 689
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 38
Localisation : Toulouse

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 04 Sep 2016, 12:49
Tu peux aussi ajouter une peau pas assez tendue
avatar
Theleme
Référent
Référent
Messages : 2816
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Aix-en-P. & Paris

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 04 Sep 2016, 17:00
De ta liste je retirerai le blaireau piquant sauf à utiliser une brosse de soudeur en fil de fer, et j'ajouterai une lame trop coupante pour certains.

Ensuite quels sont le ou les facteurs déterminants ?!
En fonction des individus ce sera l'un ou l'autre ou une combinaison de 2,3,etc. de ces facteurs. La réponse et vraiment impossible à trouver comme ça "en théorie".

Pour savoir lequel est pour toi déterminant, il faut pratiquer comme dans la recherche du/des facteurs allergène chez un allergique :

Changer un seul facteur et voir :
- si rien ne s'améliore, c'est que ce n'était pas celui-là...
- on le réintroduit et on en change une autre... et ainsi de suite jusqu'à trouver le/les bons.

Si tu joues sur plusieurs facteurs à la fois (trop préssé Wink ) tu n'est jamais sûr de ton résultat.
C'est une affaire de patience Very Happy
avatar
jdel070
Boss
Boss
Messages : 3162
Date d'inscription : 20/04/2015

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Sam 19 Aoû 2017, 14:01
J'ai mis à peu près deux ans à savoir me raser sans irritation. Le déclic s'est fait, je dirais, il y a deux mois environ. Après m'être longtemps rasé à l'huile, depuis une dizaine de fois je ne me rase plus qu'à l'eau froide, et sans après rasage, avec un succès constant. Ce qui m'amène à la conclusion que
1. Les produits avant- et après- sont fondamentalement inutiles si on se rase correctement. Les lames modernes coupent bien et reçoivent des revêtements prévus pour la glisse ; elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, tous les produits sont des causes potentielles d'irritation.
2. Le couple rasoir-lame est important, mais même s'il ne nous convient pas on peut arriver à se raser sans irritation.
3. L'essentiel est donc dans le geste. Et pour trouver le bon geste, il faut écouter son ressenti. Dès que c'est désagréable, c'est qu'on merde (soit le sens n'est pas le bon, soit le geste est trop long - du coup, on tire sur les poils au lieu de les couper). Il est capital de bien connaître le sens d'implantation de ses poils, de les raser dans le sens qui nous est le plus agréable par rapport à cette implantation, et de réserver le sens le moins agréable (l'ATG, normalement) pour les finitions.
avatar
Artemus Gordon
Membre actif
Membre actif
Messages : 219
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 38
Localisation : Val-de-Marne

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 00:15
jdel070 a écrit:J'ai mis à peu près deux ans à savoir me raser sans irritation. Le déclic s'est fait, je dirais, il y a deux mois environ. Après m'être longtemps rasé à l'huile, depuis une dizaine de fois je ne me rase plus qu'à l'eau froide, et sans après rasage, avec un succès constant. Ce qui m'amène à la conclusion que
1. Les produits avant- et après- sont fondamentalement inutiles si on se rase correctement. Les lames modernes coupent bien et reçoivent des revêtements prévus pour la glisse ; elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, tous les produits sont des causes potentielles d'irritation.
2. Le couple rasoir-lame est important, mais même s'il ne nous convient pas on peut arriver à se raser sans irritation.
3. L'essentiel est donc dans le geste. Et pour trouver le bon geste, il faut écouter son ressenti. Dès que c'est désagréable, c'est qu'on merde (soit le sens n'est pas le bon, soit le geste est trop long - du coup, on tire sur les poils au lieu de les couper). Il est capital de bien connaître le sens d'implantation de ses poils, de les raser dans le sens qui nous est le plus agréable par rapport à cette implantation, et de réserver le sens le moins agréable (l'ATG, normalement) pour les finitions.

Exposé très intéressant   .

Sur le point 1, je n'utilise pas d'avant-rasage, je me limite à un baume Nivea en AS pour nourrir un peu la peau, mais je n'ai pas encore assez confiance dans les lames modernes pour me passer de savon à barbe  lol! .

Sur le point 2, j'ai des difficultés à ne pas m'irriter le cou quand j'utilise un réglage trop important sur mon Progress, même en faisant très attention. L'agressivité du rasoir reste donc chez moi un facteur important pour limiter le risque d'irritations.

Sur le point 3, je partage totalement ton avis. De moncôté, j'essaye d'améliorer sans cesse ma technique pour obtenir 100% de rasages sans irritation. J'y suis presque .
avatar
Filslade
Boss
Boss
Messages : 3389
Date d'inscription : 11/04/2015
Age : 31
Localisation : Les Landes dans le beau Sud Ouest
https://www.youtube.com/c/Filslade

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 00:49
Même en faisant juste dans le sens du poil j'ai des poils incarnés dans le bas du cou. Donc même sans faire de contre sens c'est possible d'en avoir je précise que je connais très bien l'implantation de mon poil.

J'ai fait un tas de trucs, DE doux ou agressif, lame douce ou agressive, des poils incarnés dans les 2 cas. Des fois avec les SE j'en ai moins. J'ai utilisé le CC, je n'ai pas de boutons comme au DE/SE mais comme des plaques de boutons. Des lotions spéciales maison en après rasage, avec ou sans avant rasage, pour moi aucun miracle pour le moment. Mais je dois reconnaître qu'au multilame bien pire.....

Faut savoir aussi que des personnes peuvent être sujet aux poils incarnés et se faire opérer car la longueur de poil qui a poussé intradermique a fait du dégât, c'est un témoignage que j'ai eu, des dermatos font des certificats médicaux interdisant de se raser! J'ai rv chez le dermato mois prochain et je vais lui en parler pour en savoir plus, j'ai besoin de l'avis d'un spécialiste, je lis trop de choses de tout et de rien
avatar
didier_gaumet
Homeboy
Homeboy
Messages : 681
Date d'inscription : 24/12/2013

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 13:14
jdel070 a écrit:J'ai mis à peu près deux ans à savoir me raser sans irritation. Le déclic s'est fait, je dirais, il y a deux mois environ. Après m'être longtemps rasé à l'huile, depuis une dizaine de fois je ne me rase plus qu'à l'eau froide, et sans après rasage, avec un succès constant. Ce qui m'amène à la conclusion que
1. Les produits avant- et après- sont fondamentalement inutiles si on se rase correctement. Les lames modernes coupent bien et reçoivent des revêtements prévus pour la glisse ; elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, tous les produits sont des causes potentielles d'irritation.
2. Le couple rasoir-lame est important, mais même s'il ne nous convient pas on peut arriver à se raser sans irritation.
3. L'essentiel est donc dans le geste. Et pour trouver le bon geste, il faut écouter son ressenti. Dès que c'est désagréable, c'est qu'on merde (soit le sens n'est pas le bon, soit le geste est trop long - du coup, on tire sur les poils au lieu de les couper). Il est capital de bien connaître le sens d'implantation de ses poils, de les raser dans le sens qui nous est le plus agréable par rapport à cette implantation, et de réserver le sens le moins agréable (l'ATG, normalement) pour les finitions.

1) dans mon cas, je vois tout de même une vraie différence entre rasage à l'eau claire (j'ai aussi essayé le rasage à sec) et ma préparation habituelle (pré-savonnage au savon de Marseille, puis blaireautage au savon de rasage). Je sais bien que certains pensent que le poil doit juste être mouillé pour être ramolli, mais il suffit d'observer un noir se baigner pour remarquer que ça ne fonctionne pas toujours: au contraire généralement d'un blanc, sa coupe de cheveux reste la même après le premier plongeon et même durant toute sa baignade...

2) bien se raser avec n'importe quoi si on a une bonne technique est aussi une idée assez répandue... selon moi parmi ceux qui ont un couple peau/barbe sans trop d'histoires (les veinards!). Il y a des rasoirs qui me rasent mal même avec une lame très tranchante, il y a des lames qui me rasent mal même dans un rasoir très agressif. Même R41+Feather je trouve que ça ne coupe pas super mes poils (mais ma peau est d'un autre avis, elle trouve que ça coupe d'enfer). Quant aux irritations et points de sang, si je cherche à être rasé (je n'ai pas dit "à me raser", nuance), ils sont généralement mon lot commun (ça dépend aussi de mon sommeil et mon alimentation, bien sûr). Tout le monde n'a pas la même peau ni la même barbe et quand les petits vernis qui n'ont pas trop de problèmes parlent de lame douce et tranchante, ça me fait doucement rigoler: pour moi une Derby n'est pas assez douce (je suis de mauvaise fois, là, je n'ai pas testé les Derby) et une Feather pas assez tranchante...  

3) d'accord avec toi sur l'importance du geste et de la technique quand on a des problèmes. Ceux qui ont la peau résistante se rasent parfois en mode raclage-super-bourrin, donc technique aux oubliettes et finalement puisque ça marche pour eux, pourquoi s'emmerder avec la technique? Mais il y a aussi le domaine du réalisable face au théorique: avec des dispositions physiologiques (coordination neuromotrice, etc...) probablement moyennes, malgré ma volonté de parfaire ma technique, je ne sais toujours pas, à titre de résultat personnel  ce qu'est un BBS sans irritation, ni même un bon rasage sans irritation

tout ça explique peut-être pourquoi je doute de prendre un jour du plaisir à la corvée que représente pour moi le rasage (il y a des jours où j'ai l'impression d'avoir des croûtes plein la figure et de devoir les trancher dans leur épaisseur sans les arracher)...

malgré tout, content que tu aies trouvé ce qui te convient Very Happy
avatar
Artemus Gordon
Membre actif
Membre actif
Messages : 219
Date d'inscription : 23/01/2016
Age : 38
Localisation : Val-de-Marne

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 14:02
didier_gaumet a écrit:
jdel070 a écrit:J'ai mis à peu près deux ans à savoir me raser sans irritation. Le déclic s'est fait, je dirais, il y a deux mois environ. Après m'être longtemps rasé à l'huile, depuis une dizaine de fois je ne me rase plus qu'à l'eau froide, et sans après rasage, avec un succès constant. Ce qui m'amène à la conclusion que
1. Les produits avant- et après- sont fondamentalement inutiles si on se rase correctement. Les lames modernes coupent bien et reçoivent des revêtements prévus pour la glisse ; elles se suffisent à elles-mêmes. De plus, tous les produits sont des causes potentielles d'irritation.
2. Le couple rasoir-lame est important, mais même s'il ne nous convient pas on peut arriver à se raser sans irritation.
3. L'essentiel est donc dans le geste. Et pour trouver le bon geste, il faut écouter son ressenti. Dès que c'est désagréable, c'est qu'on merde (soit le sens n'est pas le bon, soit le geste est trop long - du coup, on tire sur les poils au lieu de les couper). Il est capital de bien connaître le sens d'implantation de ses poils, de les raser dans le sens qui nous est le plus agréable par rapport à cette implantation, et de réserver le sens le moins agréable (l'ATG, normalement) pour les finitions.

1) dans mon cas, je vois tout de même une vraie différence entre rasage à l'eau claire (j'ai aussi essayé le rasage à sec) et ma préparation habituelle (pré-savonnage au savon de Marseille, puis blaireautage au savon de rasage). Je sais bien que certains pensent que le poil doit juste être mouillé pour être ramolli, mais il suffit d'observer un noir se baigner pour remarquer que ça ne fonctionne pas toujours: au contraire généralement d'un blanc, sa coupe de cheveux reste la même après le premier plongeon et même durant toute sa baignade...

2) bien se raser avec n'importe quoi si on a une bonne technique est aussi une idée assez répandue... selon moi parmi ceux qui ont un couple peau/barbe sans trop d'histoires (les veinards!). Il y a des rasoirs qui me rasent mal même avec une lame très tranchante, il y a des lames qui me rasent mal même dans un rasoir très agressif. Même R41+Feather je trouve que ça ne coupe pas super mes poils (mais ma peau est d'un autre avis, elle trouve que ça coupe d'enfer). Quant aux irritations et points de sang, si je cherche à être rasé (je n'ai pas dit "à me raser", nuance), ils sont généralement mon lot commun (ça dépend aussi de mon sommeil et mon alimentation, bien sûr). Tout le monde n'a pas la même peau ni la même barbe et quand les petits vernis qui n'ont pas trop de problèmes parlent de lame douce et tranchante, ça me fait doucement rigoler: pour moi une Derby n'est pas assez douce (je suis de mauvaise fois, là,  je n'ai pas testé les Derby) et une Feather pas assez tranchante...  

3) d'accord avec toi sur l'importance du geste et de la technique quand on a des problèmes. Ceux qui ont la peau résistante se rasent parfois en mode raclage-super-bourrin, donc technique aux oubliettes et finalement puisque ça marche pour eux, pourquoi s'emmerder avec la technique? Mais il y a aussi le domaine du réalisable face au théorique: avec des dispositions physiologiques (coordination neuromotrice, etc...) probablement moyennes, malgré ma volonté de parfaire ma technique, je ne sais toujours pas, à titre de résultat personnel  ce qu'est un BBS sans irritation, ni même un bon rasage sans irritation

tout ça explique peut-être pourquoi je doute de prendre un jour du plaisir à la corvée que représente pour moi le rasage (il y a des jours où j'ai l'impression d'avoir des croûtes plein la figure et de devoir les trancher dans leur épaisseur sans les arracher)...

malgré tout, content que tu aies trouvé ce qui te convient Very Happy

Tu rencontres ces problèmes uniquement avec le DE-SE-CC ou aussi avec le multilames ?
avatar
didier_gaumet
Homeboy
Homeboy
Messages : 681
Date d'inscription : 24/12/2013

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 19:56
Artemus Gordon a écrit:[
Tu rencontres ces problèmes uniquement avec le DE-SE-CC ou aussi avec le multilames ?

réponse rapide: aussi, plutôt en pire.

réponse plus détaillée: je n'ai pas utilisé de vrai multilames (aujourd'hui j'utilise très rarement des Bic Métal) depuis de nombreuses années (Gillette Mach3 et tri-lames de Lidl si je me souviens bien). Je crois être passé de l'électrique au multilames à la fin des années '90, avoir fait un premier détour par le DE, être revenu un an ou deux au multilames et être passé vraiment au DE il y a une grosse douzaine d'années, sans forum de rasage à l'époque donc rasage en une passe de haut en bas, sans blaireau et au gel de rasage en bombe. Et c'était pourtant déjà mieux dans *mon* cas que le multilames, c'est dire. Ma barbe était il y a quinze ans beaucoup moins dure que maintenant et c'était déjà pénible au bout de trois jours alors que j'essayais de faire durer les cartouches une semaine. Et j'avais aussi de temps en temps des poils incarnés. Le Bic Métal coupe moins mal mais ça ne vaut pas dans *mon* cas un DE ou une shavette.

ça n'est pas un jugement de valeur à l'encontre du multilames, hein Very Happy
avatar
jdel070
Boss
Boss
Messages : 3162
Date d'inscription : 20/04/2015

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

le Dim 20 Aoû 2017, 21:45
didier_gaumet a écrit:
3) d'accord avec toi sur l'importance du geste et de la technique quand on a des problèmes. Ceux qui ont la peau résistante se rasent parfois en mode raclage-super-bourrin, donc technique aux oubliettes et finalement puisque ça marche pour eux, pourquoi s'emmerder avec la technique? Mais il y a aussi le domaine du réalisable face au théorique: avec des dispositions physiologiques (coordination neuromotrice, etc...) probablement moyennes, malgré ma volonté de parfaire ma technique, je ne sais toujours pas, à titre de résultat personnel  ce qu'est un BBS sans irritation, ni même un bon rasage sans irritation

tout ça explique peut-être pourquoi je doute de prendre un jour du plaisir à la corvée que représente pour moi le rasage (il y a des jours où j'ai l'impression d'avoir des croûtes plein la figure et de devoir les trancher dans leur épaisseur sans les arracher)...

malgré tout, content que tu aies trouvé ce qui te convient Very Happy

Oui, je me suis permis de parler comme ça parce qu'il y a deux ans, pour moi aussi le rasage était un calvaire, et qu'il m'a quand même fallu tout ce temps d'essais, de questionnements et de petites améliorations progressives pour trouver mon sweet spot. Avant, chaque rasage me donnait des poussées de boutons d'acné, et pendant ces deux ans j'ai eu encore souvent des poils incarnés...
Enregistrer
Contenu sponsorisé

Re: Les principales causes d'irritation ou de poils incarnés dans le cou

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum