Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Jeu 25 Mai 2017, 17:45


D'abord connu sous le nom de “Hunter”, Orang-Utan a été formé à la fin des années '60 au nord de Londres,
par une bande de musiciens plutôt talentueux issus d'autres petits groupes locaux.

L'unique album qu'ils sortirent, "Orang-Utan" (1971), démontre un très haut niveau de qualité musicale et de créativité,
ainsi que l'originalité d'avoir créé un hard rock aux touches acides et psychédéliques, très intense et alambiqué.

Cet album, enregistré à Londres, ne fut curieusement distribué qu'aux États-Unis par Bell Records.
Une fois de plus, c'est l'exemple typique d'un groupe très talentueux, qui aurait pu faire une longue carrière parsemée de succès,
mais dont l'entourage était malheureusement incompétent.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Orang-Utan" :
01 I Can See Inside Your Head (3:15)
02 Slipping Away (6:12)
03 Love Queen (4:31)
04 Chocolate Piano (6:33)
05 If You Leave (5:22)
06 Fly Me High (4:38)
07 Country Hike (4:20)
08 Magic Playground (3:20)

Composition du groupe:
Orang-Utan :
Jeff Seopardie - drums
Paul Roberts - bass guitar
Sid Fairman - guitar
Mick Clarke - guitar
Terry "Nobby" Clark - vocals


Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 27 Mai 2017, 21:51


Un des albums les plus expérimentaux de cette époque (et peut-être de l'histoire du rock) est "Orgasm" (1969), l'unique enregistrement d'un groupe nommé Cromagnon.

Quelques années plus tard, il fut estampillé comme “Cave Rock”, le rock des cavernes, bonne définition du son de ce groupe mené par Austin Grasmere et Brian Elliot.

Le morceau le plus potable de cet album est “Caledonia”… intro avec d'épiques trompettes médiévales, transition simulant une syntonisation de radio, son de grillons, tambours au rythme d'une bataille et... une cornemuse. Un voyage étrange, au texte référant à la mythologie celte, mais avec des liens avec l'égyptienne, Toth, Isis... Tout est bon dans cet obscur psychédélisme rock expérimental. Surprenant.

L'écoute de “Ritual Feast Of The Libido” est presque insupportable. À réserver pour un public averti et courageux.

C'est vraiment une curiosité issue d'une période un peu trouble. Mais, honnêtement, l'écoute de cet "Orgasm" n'est pas particulièrement jouissive.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Orgasm" :

1. "Caledonia" 4:21
2. "Ritual Feast Of The Libido" 3:26
3. "Organic Sundown" 7:10
4. "Fantasy" 7:19
5. "Crow Of The Black Tree" 9:40
6. "Genitalia" 2:45
7. "Toth, Scribe I" 10:38
8. "First World Of Bronze" 2:47

Composition du groupe:
Cromagnon :

Austin Grasmere (lead vocals, music)
Brian Elliot (lead vocals, music)

Peter Bennett (bass guitar)
Jimmy Bennett (guitar, bagpipes)
Vinnie Howley (guitar)
Sal Salgado (percussion)
Nelle Tresselt (honorary tribe member)
Mark Payuk (vocals)
Gary Leslie (vocals, multi-sound effects)

Enjoy (quand même)!! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Lun 29 Mai 2017, 08:11


Comme le soulignait récemment Oliv, on n’a pas encore vraiment parlé de Love.
À mon avis, ce groupe peut être classé parmi ceux que l’on peut inlassablement écouter à n’importe quel âge.

S’il est vrai que leur album "Da Capo" est une petite perle, j’ai une petite préférence pour "Forever Changes".
Pour moi, c'est l'album de la beauté sublimée par la voix de Arthur Lee et les jeux de guitare de Johnny Echols (lead guitar) et Bryan MacLean à la rythmique.
Des guitares dissonantes et hispanisantes, mâtinées de rock'n'roll, mais aussi de mélodies mélancoliques et tourmentées.

Cet album a été enregistré à l'été 1967, le fameux été 67. Sorti en novembre, il ne connut pas de succès immédiat.
Mais les années passant lui ont donné ses lettres de noblesses, tant est si bien qu'il est désormais placé sur l'Olympe des productions des années 60.

Un album devenu culte et incontournable.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Forever Changes" :
A1 Alone Again Or 3:15
A2 A House Is Not a Motel 3:25
A3 Andmoreagain 3:15
A4 The Daily Planet 3:25
A5 Old Man 2:57
A6 The Red Telephone 4:45
B1 Maybe the People Would Be the Times or Between Clark and Hilldale 3:30
B2 Live and Let Live 5:24
B3 The Good Humor Man He Sees Everything Like This 3:00
B4 Bummer in the Summer 2:20
B5 You Set the Scene 6:49

Titres bonus de la réédition de 2001 :
Hummingbirds – 2:43
Wonder People (I Do Wonder) – 3:27
Alone Again Or (alternate mix) (MacLean) – 2:55
You Set the Scene (alternate mix) – 7:01
Your Mind And We Belong Together (tracking session highlights) – 8:16
Your Mind And We Belong Together – 4:28
Laughing Stock – 2:33

Composition du groupe:
Love :
Arthur Lee - chant, guitare, arrangements
Johnny Echols - guitare principale
Bryan MacLean - guitare rythmique, chant, arrangements (voix principale sur Alone Again Or et Old Man)
Ken Forssi - basse
Michael Stuart - batterie, percussions


Enjoy !! :hard:
avatar
Oliv
Membre très actif
Membre très actif
Messages : 550
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 49
Localisation : Ardèche

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Lun 29 Mai 2017, 08:55
Que dire de plus...sublime album.

Un des derniers concert d'Arthur Lee

avatar
VGE
Boss
Boss
Messages : 4042
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 48
Localisation : Hauts de Seine

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Lun 29 Mai 2017, 21:18
Oliv a écrit:Que dire de plus...sublime album.


Je n'ai jamais réussi à savoir si je préférais Forever Changes à Pet Sounds ... ou l'inverse lol! .



2 albums cultes chez moi cheers !
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 03 Juin 2017, 13:59


Il y a très exactement 6 mois, dans mon SOTD du 3 décembre 2016, je vous parlais un peu de Terreno Baldio.

Formé a São Paulo au début des années 70, ce groupe brésilien de rock progressif sort 3000 copies de "Terreno Baldio" en 1976.
Puis, en 1978 un autre album "Além das Lendas Brasileiras" ("Par delà des légendes brésiliennes"), avant de se séparer cette même année.

Avec un style très "brésilien", considéré comme particulièrement complexe dans le registre instrumental, ils se sont démarqués à la fin des '70.

Ils se sont par la suite reformés et continuent actuellement de se produire occasionnellement.



Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Além das Lendas Brasileiras" :
01. Caipora
02. Saci-Pererê
03. Passaredo
04. Primavera
05. Lobisomem
06. Curupira
07. As Amazonas
08. Iara
09. Negrinho do Pastoreio

Composition du groupe:
Terreno Baldio :
João Carlos Kurk (chant, flûte et percussions)
Mozart de Mello (Guitare)
Ronaldo Lazzarini (claviers)
Ascenção (Basse)
Joaquim (Batterie et percussions)

Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 04 Juin 2017, 21:20


Pendant la seconde moitié des '70, Bloque représenta tout un phénomène dans le monde musical espagnol.
C'était en effet complètement inédit qu'un groupe avec des caractéristiques aussi marquées de rock progressif ait un tel succès commercial.

C'est à Torrelavega (Cantabrie) en 1973 que ce groupe a ses origines.
Luís Pastor (basse) et son ami Sixto Ruíz (guitare) débutent un nouveau projet musical avec Ito Luna (batterie) et Juan Carlos Gutiérrez (clavier, chant).

Ils se produisent alors dans toute l'Espagne, en jouant notamment des reprises de certains de leurs groupes favoris, comme The Allman Brothers.

Pendant les années qui suivirent, les changements se succédèrent dans la formation du groupe et Ito Luna fut remplacé par le batteur Francisco Baños.
Avec l'arrivée d'un second guitariste, Juanjo Respuela, ils décident de sortir leur premier album éponyme "Bloque", en 1978.

En 1979 et 1980, il sortent respectivement deux autres albums, "Hombre, Tierra Y Alma", et le magnifique "El hijo del Alba".
Mais les temps changent et le flop complet de "Música para la libertad" en juillet 1981 signe le déclin du groupe, qui se dissout finalement deux ans plus tard.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Bloque" :
1- Undécimo poder 00:00
2- Abelardo y Eloísa 06:26
3- Salvación por la música 14:14
4- Joven levántate 17:27
5- Consultando el tarot 23:01
6- Fiesta de la mar 29:30
7- La libre creación 31:41
8- Nostalgia 34:27
9- La noche del alquimista 36:56
10- Conociendo a Abraxas 41:45

Composition du groupe:
Bloque :
Luis Pastor - Basse.
Juan José Respuela - Guitare, chant.
Sixto Ruiz - Guitare, chant.
Paco Baños - Batterie.
Juan Carlos Gutiérrez - chant, claviers.

Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 11 Juin 2017, 12:57


Se démarquant par son instrumentation et son style particulier, Gryphon est un groupe britannique de rock progressif des années '70.

À l'origine, Richard Harvey et Brian Gulland, diplômés du Royal College of Music, composent un mélange de folk et de musique traditionnelle avec des influences médiévales de la Renaissance.

En collaboration avec le guitariste Graeme Taylor, un vieil ami de Harvey, ils commencent à travailler en trio, en jouant une musique folklorique sur les instruments archaïques (tournebout, mandoline, flûte à bec).

En 1972, le trio devient quatuor avec l'arrivée de David Oberle en tant que batteur percussionniste, et commencent à se faire un nom dans le folk-rock.
Mais leur formation classique et leur approche de la composition, l'enregistrement et leur performance dès leur début, les entraîne dans le champ beaucoup plus vaste du rock progressif.

Après leur premier album intitulé tout simplement "Gryphon", ils élargissent leur son pour inclure des guitares électriques et les claviers ainsi que des instruments à vent, tels que le basson et le cromorne qui n'ont jamais été précédemment utilisés dans la musique rock.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Raindance" :

1. "Down the Dog" (Harvey) - 2:44
2. "Raindance" (Harvey) - 5:37
3. "Mother Nature's Son" (John Lennon, Paul McCartney) - 3:08
4. "Le cambrioleur est dans le mouchoir" (Taylor, Bennett) - 2:14
5. "Ormolu" (Harvey) – 1:00
6. "Fontinental Version" (Taylor) - 5:36
7. "Wallbanger" (Harvey) – 3:33
8. "Don't Say Go" (Taylor) – 1:48
9. "(Ein Klein) Heldenleben" (Harvey) - 16:03

Composition du groupe:
Gryphon :
Brian Gulland - bassoon, backing and lead (6) vocals
Graeme Taylor - guitars, backing vocals
Richard Harvey - grand, electric Rhodes, RMI and Crumar pianos, Minimoog, Copeman Hart organ, Mellotron, Clavinet, keyboard glockenspiel, recorders, krumhorns, penny whistle, clarinet (4)
Malcolm (Bennett) Markovich - bass, flute
David Oberlé - drums, lead vocals (3, 6, 8 ), percussion

Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 17 Juin 2017, 16:38


Avec Killing Floor on touche selon moi l'excellence du blues rock de la fin de 60' et début des '70.

Ce groupe se démarque par une courte carrière à cette époque, puis une reformation en 2002 qui aboutit à deux nouveaux albums à ce jour.

On consultera, pour davantage de détails, la bio très complète d'alcat01 sur le forum Rock 6070

Quant à cet album, "Out of Uranus" (1971), c'est devenu un classique du psycho-blues.
À noter qu'il ne comporte que des morceaux originaux composés par les membres du groupe.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Out of Uranus" :
1.  Out of Uranus 4:39
2.  Soon There Will Be Everything 3:54
3.  Acid Bean 4:21
4.  Where Nobody Ever Goes 5:23
5.  Sun Keeps Shining 4:25
6.  Call For the Politicians 2:22
7.  Fido Castrol 4:43
8.  Lost Alone 5:07
9.  Son of Wet 5:11
10. Milkman 5:26

Composition du groupe:
Killing Floor :
Bill Thorndycraft : voix, harmonica
Mick Clarke : guitare
Stuart McDonald : basse
Bas Smith : batterie
Enjoy !! :hard:
avatar
Robb921
Boss
Boss
Messages : 3055
Date d'inscription : 15/11/2014

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 18 Juin 2017, 17:16
parce qu'il y a 50 ans finissait les 3 jours (16,17,18 ) du Festival de Monterey,
et parce qu'on ne s'en lasse pas:





( on notera vers 3'30" et 5'45" l'expression de Mama Cass, des " Mamas & Papas" , qui pourtant savait pousser la chansonnette…)
2 Papas, 2 Mamans !!:


et là aussi :
https://www.franceculture.fr/emissions/metronomique/monterey-1967-un-ete-pour-rever

c'est aussi ce soir là que les gentils  californiens ont découvert ce qui se cachait derrière le flegme britannique:
Qui !!:



'tain où ai-je donc garé cette fichue DeLorean
avatar
VGE
Boss
Boss
Messages : 4042
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 48
Localisation : Hauts de Seine

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 18 Juin 2017, 18:00
J'ai réécouté récemment cet excellent album de TYA ...

avatar
Robb921
Boss
Boss
Messages : 3055
Date d'inscription : 15/11/2014

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 18 Juin 2017, 18:50
Après un rapide arbitrage video, il semble que nous n'ayons pas encore évoqué le groupe Count Five et son " Psychotic Reaction ".
D'aucuns insinueront que c'est plutôt du garage , nous balaierons avec hauteur ces remarques mesquines !  A Vos Cassettes!!



https://fr.wikipedia.org/wiki/Count_Five
https://en.wikipedia.org/wiki/Count_Five
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 24 Juin 2017, 12:51


C’est Glenn Faria, chanteur et guitariste du groupe qui le raconte : "Le soir d’Halloween 66, avec le bassiste Mike Bonis, l’autre guitariste Mike Johnstone et le batteur Randy Pope, nous sommes allés nous défouler dans un vieux cimetière. Nous étions alors tous sous acide ; nous avons passé une nuit très étrange à déambuler à travers les pierres tombales. Dans notre trip du moment, les tombes fondaient, se liquéfiaient pour prendre l’apparence de formes animalières les plus angoissantes. Certains d’entre nous ont même vu des esprits cette nuit là. C’était très inquiétant. Un peu plus tard, quand nous avons été placés devant le choix d’un nom pour notre groupe, nous avons fait allusion à cette soirée ; il nous a semblé, au regard de notre orientation musicale acid rock, de référer à cet épisode pour nommer la formation : Headstone Circus était né."

L’ambiance west-coast est ici garantie. L’écriture, signée Faria, par ailleurs chanteur à la magnifique voix, est belle, le collectif talentueux avec un beau guitariste en la personne de Mike Johnstone. L’ensemble sera malheureusement cantonné à une popularité locale.

Des 12 morceaux ressurgis d’on-ne-sait-trop-où au point que la qualité s’en ressente quelque peu techniquement, les 8 premiers étaient destinées à un album qui n’est jamais sorti, les 4 autres étant des démos. De ce trésor exhumé, même s’il ne constitue pas la trouvaille du siècle, il émerge une chaleur et des morceaux qui auraient mérité un avenir meilleur, voire une carrière sur les ondes comme Reach Out, porté par une mélodie accrocheuse et soutenu par un beau saxo. De la belle ouvrage.

On n’en sait, hélas, pas beaucoup plus sur ce quatuor typiquement west-coast et à l’identité propre.
Contentons-nous dès lors de cette offrande en 12 actes, une jolie occasion de se faire du bien.

Source : RAZOR (http://rock6070.e-monsite.com)

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Headstone Circus" :
01.I'm Going Down
02.You Do not Know
03.Summers Gone
04.I'm Crazy
05.Healer
06.Arms Of God
07.Born In Georgia
08.Reason To Live
09.Reach Out
10.I Hear The Thunder
11.I Love The Wind
12.Bear Down

Composition du groupe:
Headstone Circus :
Nick Bonis - bass
Randy Pope - drums, vocals
Mike Johnstone - guitar
Glenn Faria - guitar, lead vocals
Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 24 Juin 2017, 13:11
Robb921 a écrit:Après un rapide arbitrage video, il semble que nous n'ayons pas encore évoqué le groupe Count Five et son " Psychotic Reaction ".
D'aucuns insinueront que c'est plutôt du garage , nous balaierons avec hauteur ces remarques mesquines !  A Vos Cassettes!!



https://fr.wikipedia.org/wiki/Count_Five
https://en.wikipedia.org/wiki/Count_Five

Effectivement Robert, c'est un excellent album de garage rock, dont la qualité fait regretter la courte durée d'activité de ce groupe.
Il y a eu une nouvelle sortie pour ce groupe en 1992, suite à leur Live de 1987: un CD avec 14 nouveaux titres, trouvable sur Ebay. Wink
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Lun 03 Juil 2017, 08:01
Très agréable accompagnement musical à mon rasage de ce matin.



Sorti à l'origine sur le label Bel-Ami en 1970, "Majic Ship" est un album qui a immédiatement attiré l'attention.

Ce groupe de Brooklyn aurait dû bénéficier de distinctions à plus grande échelle, mais la distribution était limitée, ce qui représentait une exposition restreinte.
Si un public plus large avait pu entendre Majic Ship, le groupe n'aurait absolument pas sombré dans l'oubli comme cela s'est produit.

En avançant à fond avec des sons psychédéliques durs, Majic Ship est encore enrichi par une musique solide et agréable, et une composition musicale compétente.
Composé du chanteur principal Mike Garrigan, du guitariste principal Phil Polimeni, du guitariste rythmique Tommy Nikosey, du batteur Rob Buckman et du bassiste et organiste Gus Riozzi, le groupe présentait un équilibre impeccable.

L'existence de Majic Ship a pris fin en 1971 lorsque tout le matériel a disparu dans un incendie.
En 1999, Mike Garrigan et Tommy Nikosey se sont réunis, ce qui a abouti à un album intitulé "Songwaves Project".

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Majic Ship" :
1. Sioux City Blues (Polimeni, Garrigan) - 3:01
2. Wednesday Morning Dew (Nikosey, Garrigan) - 3:07
3. Life's Lonely Road (Nikosey, Garrigan) - 2:51
4. We Gotta Live On (Riozzi) - 3:18
5. Where Are We Going (Nikosey) - 2:35
6. Free (Polimeni, Garrigan) - 4:20
7. Down By The River-What It's Worth (Young, Stills) -10:54
8. Night Mare (Polimeni, Nikosey) - 2:40
9. Too Much (Polimeni, Garrigan, Buckman) - 3:38
10.Cosmo's Theme (Riozzi) - 3:45


Composition du groupe:
Majic Ship :
*Gus (Cosmo) Riozzi - Bass, Organ, Vocals
*Rob Buckman - Drums
*Philip Polimeni - Lead Guitar, Acoustic Guitar
*Mike Garrigan - Vocals
*Tommy Nikosey - Rhythm, Acoustic Guitar
Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 09 Juil 2017, 20:30
Sublime ambiance musicale ce matin lors de mon rasage du jour.



"Disraeli Gears" est la quintessence psychédélique du blues rock de Cream.
Cet album qui ouvrira à Cream les portes des Etats-Unis, est une véritable bombe dans le milieu blues rock à la fin de l'année 1967. Son nom est tiré d'une blague à propos de l'ancien premier ministre britannique Benjamin Disraeli qui a gouverné dans les années 1870. Bien que très court, cet album est souvent considéré comme une œuvre incontournable de la discographie d'Eric Clapton et du blues rock en général.

Onze titres et presque autant de chefs-d'œuvre ... "Diraeli Gears" s'ouvre sur un classique absolu intitulé  'Strange Brew' qui décline à la fois l'influence blues très marquée mais aussi l'identité psychédélique et aérienne désormais pleinement assumée du trio. Le chant stratosphérique de Jack Bruce et le riff imparable de Clapton donnent à ce morceau des allures d'hymne.
Mais c'est le titre suivant, 'Sunshine Of Your Love', qui balaye tout sur son passage avec son phrasé internationalement connu. Cette chanson absolument mythique bénéficie de la parfaite symbiose entre trois musiciens d'exception : Ginger Baker tient la baraque avec une certaine discrétion mais un beau tempérament, tandis que le solo de Clapton est d'une évidente efficacité et le chant de Bruce, volontaire à souhait. 'World Of Pain' composé par le producteur Felix Pappalardi est d'un suave psychédélisme apporté par un chant subtil et une mélodie parfaite.
'Blue Condition' chanté par Ginger Baker est un peu plus classique voire redondant, alors que 'Tales Of Brave Ulysses' apporte un caractère presque progressif et bénéficie surtout d'un Clapton de haute volée. 'SWLABR' acronyme soit pour She Walks Like A Bearded Rainbow (Elle marche tel un arc-en-ciel barbu) soit pour She Was Like A Bearded Rainbow  (Elle était tel un arc-en-ciel barbu), est très rythmée et terriblement accrocheuse.

Finalement chaque titre apporte son lot de plaisir, de surprise et de bonheur. Le chant de Jack Bruce étant définitivement la clé de voûte de cette musique, qui lui donne ce caractère si particulier. Principal compositeur du groupe, bassiste très inspiré, l'Ecossais est l'âme de Cream.
Mais, il ne faut pas sous-estimer l'apport d'Eric Clapton, qui propose des riffs originaux et fantastiques. Alors que dans "Fresh Cream", le guitariste semblait un peu en retrait, il enchaîne ici pépite sur pépite avec un son plus affirmé dans une production plus équilibrée. Il participe également à la composition de quelques-uns des titres les plus importants d'une décennie pourtant si foisonnante.

Grâce à l'aide du producteur Felix Pappalardi, qui se joint au trio pour composer, les Britanniques offrent ce deuxième album à la postérité. Il gagne très nettement en cohérence par rapport à son prédécesseur qui semblait être une compilation de morceaux variés et hétérogènes. Il donne surtout à Cream une identité qui en fera un groupe phénomène malheureusement trop éphémère.

Source: musicwaves.fr

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Disraeli Gears" :
01. Strange Brew
02. Sunshine Of Your Love
03. World Of Pain
04. Dance The Night Away
05. Blue Condition
06. Tales Of Brave Ulysses
07. Swlabr
08. We're Going Wrong
09. Outside Woman Blues
10. Take It Back
11. Mother's Lament


Composition du groupe:
Cream :
Eric Clapton (Chant / Guitares)
Ginger Baker (Chant / Batterie)
Jack Bruce (Chant / Basse)
Enjoy !! :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 09:09


Particulièrement rare jusqu'à sa réédition par Shadoks Music (on parle d'uniquement 25 copies du vinyl d'origine), "Day" a bien failli finir dans les oubliettes musicales.
C'est que Candida Pax, quatuor anglais du début des 70' n'a pas fait long feu, ni particulièrement marqué les esprits.

Nous n'avons pas là un chef-d'œuvre, mais un album très agréable, d'où se dégage une certaine magie aux accents très blues, à mi-chemin entre le rock progressif et psychédélique. Mais ça se laisse tranquillement écouter: c'est soft, c'est cool, c'est du bon. Wink

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Day" :
A1 Day
A2 Don´t Leave Me
A3 White Dove
A4 Darkness
B1 Dark Clouds
B2 My Life
B3 Reach Out
B4 Free

Enjoy !! :hard:
avatar
Nicoel
Homeboy
Homeboy
Messages : 1392
Date d'inscription : 18/08/2015
Localisation : La Réunion

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 18:40
Bien sympa tout ça, merci Juan :hard:

Un an plus tard, un chef-d’œuvre en deux parties également aimables drunken drunken drunken

avatar
Nicoel
Homeboy
Homeboy
Messages : 1392
Date d'inscription : 18/08/2015
Localisation : La Réunion

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 18:44
... mais la même année 71,



Vive la musique cheers
avatar
VGE
Boss
Boss
Messages : 4042
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 48
Localisation : Hauts de Seine

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 19:50
Beau tir groupé Nicoel thumb1 .

J'avais repéré que tu appréciais la soul music  Wink .

Pour la peine, cette petite perle signée Terry Callier.

avatar
Nicoel
Homeboy
Homeboy
Messages : 1392
Date d'inscription : 18/08/2015
Localisation : La Réunion

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 20:05
VGE a écrit:Beau tir groupé Nicoel thumb1 .

J'avais repéré que tu appréciais la soul music  Wink .

Pour la peine, cette petite perle signée Terry Callier.



Je l'écoute en ce moment... à 5'21, superbe changement de tempo  drunken :hard:

Cette émission devrait te plaire : https://www.francemusique.fr/emissions/easy-tempo/stax-au-coeur-de-la-soul-34960

Ils ont un peu réduit la voilure cette année ; la saison 2016 était terrible, pleine de découvertes pour ma part...

Merci pour la découverte Wink



EDIT 22h37 : la fin de l'album est superbe et je vais me coucher l'esprit détendu... you don't care...
throbbingrazor
Membre
Messages : 112
Date d'inscription : 08/02/2017

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 21:26
What a Face Je ne connaissais pas Terry Callier, Grosse, GROSSE découverte, énorme.....Magnifique, merci infiniment.

je vais écouter l'emission sur Stax...


avatar
VGE
Boss
Boss
Messages : 4042
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 48
Localisation : Hauts de Seine

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 15 Juil 2017, 23:21
@Nicoel et throbbingrazor :

You're Welcome  Wink !

Pour la petite histoire, Terry Callier a une carrière assez singulière : il sort 7 albums de 1964 à 1978 sans rencontrer de succès du fait que, à une époque de revendication "Black Power", sa musique, pourtant brillante, n'était pas militante comme pouvait l'être celle de Curtis Mayfield, de Marvin Gaye, d'Isaac Hayes, de James Brown, de Stevie Wonder, etc.

Il raccroche donc sa guitare à la fin des années 70 pour devenir informaticien et subvenir aux besoins de sa fille.

Il est redécouvert par la scène acid jazz anglaise au milieu des années 90 ("You're Goin' Miss Your Candy Man" est samplé par les Urban Species et Mc Solaar sur "Listen" … bien avant de figurer sur la B.O de "Intouchables"), ce qui lui permet d'enregistrer une nouvelle série d'albums et d'obtenir sur le tard la reconnaissance qui lui a été injustement (et de manière assez incompréhensible) refusée 25 ans plus tôt.

J'ai eu la chance et le privilège d'aller l'applaudir dans une petite salle à Paris il y a une dizaine d'années, peu avant sa mort   . S'il avait perdu beaucoup de sa merveilleuse voix, ses compositions étaient toujours aussi somptueuses et envoutantes. J'en garde un souvenir très prégnant.
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 22 Juil 2017, 09:18


Avec Bohemian Vendetta et son unique album éponyme sorti en 1968, on a un nouvel exemple d'un groupe New-Yorkais (Long Island) ayant produit du bon rock-garage stylé psychédélique.

Formé par des Italo-américains, d'où le nom un peu curieux, ce groupe n'a pas duré (1966-1968), comme beaucoup à cette époque.

Mais leur LP n'est pas dénué d'une certaine puissance, notamment dans son début, avec "Riddles & Fairytales" ou la balade psycho "(She Always Gives Me) Pleasure".
Les reprises des Rolling Stones, "(I Can Get No) Satisfaction", ou des Animals, "House of the Rising Sun" sont plutôt de bonne facture.

Un bon album du genre, qui se laisse écouter avec plaisir.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Bohemian Vendetta" :
A1 Riddles & Fairytales
A2 (She Always Gives Me) Pleasure
A3 All Kinds of Highs
A4 (I Can't Get No) Satisfaction
A5 Paradox City
B1 Love Can Make Your Mind Go Wild
B2 The House of the Rising Sun
B3 Images (Shadow in the Night)
B4 Deaf, Dumb & Blind
B5 I Wanna Touch Your Heart

Composition du groupe:
Bohemian Vendetta :
Victor Muglia (bass)
Randy Pollock (guitar)
Nick Manzi (guitar)
Chuck Monica (drums)
Brian Cooke [AKA Arthur Muglia] (keyboards, vocals)
Richard Martinez (lead guitar)
Richie Sorrentino (drums)

Enjoy !! :hard:
avatar
Robb921
Boss
Boss
Messages : 3055
Date d'inscription : 15/11/2014

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 05 Aoû 2017, 15:18
Je me demandais si nous avions déjà cité ces deux musiciens, rapidement évadés  de "King Crimson",
dont la gloire fut brève mais le souvenir laissé  encore vivace 45 ans après :
Ian McDonald et Michael Giles, et leur album éponyme:
-McDonald and Giles (Full Album 1971)


https://en.wikipedia.org/wiki/McDonald_and_Giles


[ message rédigé en écoutant la fin du 3ème acte de la "Walkyrie" dans sa version Boulez/Chéreau  de 79/81, que j'avais découvert en 83/84 sur France 3, grâce à Serge Moati, alors dirigeant de la chaine !
un conseil : osez sauter la chevauchée, allez direct à la confrontation fille/père, ( à 21') ça tirerait des larmes à un clerc de notaire,
enfin c'est bouleversant !
et c'est une version qui est encore visuellement supportable,certes la mise en scène de P.Chéreau et les décors sont influencés par une vision "marxisante", mais c'est pas anachronique. Si Richard est de 5 ans l'ainé de Karl, les 2 sont morts en 1883.
Donc pas de Siegfried en "punk à chien", de Wotan en dealer de crack et Brunnhilde ne nous laisse pas voir son porte-jarretelle !  Ouf!
Wagner - Der Ring Des Nibelungen:




Pardonnez-moi ce HS, et back to the '70 ]


Dernière édition par Robb921 le Sam 05 Aoû 2017, 20:27, édité 3 fois
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 05 Aoû 2017, 16:23
Merci pour cette magnifique contribution, Robert. cheers
Un excellentissime album. :hard:
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Sam 12 Aoû 2017, 10:51


À l'écoute de ce Street, tout droit sorti des oubliettes de 1968, on ne peut s'empêcher de penser que ce groupe de Rochester (NY) a eu un potentiel qu'il n'a pas su exploiter.

Ce mélange d'acid folk et de pop rock vaguement teinté de psychédélisme n'a pas su convaincre à l'époque.
Car même si certains morceaux sont de bonne facture, comme "What A Strange Town", "There's One Kind Favor" ou "High Heel Sneakers"), l'ensemble reste trop irrégulier, voire incohérent. On aurait peut-être aimé davantage de fantaisie instrumentale, voire un style franchement psychédélique.

Mais heureusement, la magnifique voix de la talentueuse Anya Cohen remet cet album dans le sillon, et donnera certainement du plaisir à certains amateurs.

Pistes de l'album:
Pistes de l'album "Street" :
A1 Multilevular Conversational Itghtrope Walkin' Shoes (3:19)
A2 Boeing 707 (3:15)
A3 Some Thoughts Of A Young Man's Girl (2:53)
A4 Medley : If I Needed Someone / Tomorrow's A Long, Long Time (5:55)
B1 See See Rider (2:56)
B2 What A Strange Town (6:04)
B3 It's Hard To Live On Promises (3:10)
B4 There's One Kind Favor (2:58)
B5 High Heel Sneakers (2:56)

Composition du groupe:
Street :
Anya Cohen - Vocals, tambourine
Michael Lynne - Electric, acoustic and bass guitars, vocals
John Williamson - Electric and bass guitars, vocals
Will Betz - Electric and bass guitars
Al Camardo - Percussion
Tom Champion - Drums and percussion

Enjoy !! :hard:
avatar
Oliv
Membre très actif
Membre très actif
Messages : 550
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 49
Localisation : Ardèche

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 13 Aoû 2017, 10:16
A la première écoute, ça me fait penser à Jefferson Airplaine. La voix aussi.
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Dim 13 Aoû 2017, 13:39
Oliv a écrit:A la première écoute, ça me fait penser à Jefferson Airplaine. La voix aussi.

C'est certainement à cause de la similitudes des voix de Grace Slick (Jefferson Airplane) et d'Anya Cohen (Street). Very Happy
avatar
jap314
Boss
Boss
Messages : 3281
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 50
Localisation : Lausanne / Suisse

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

le Mer 16 Aoû 2017, 20:06


Triode est un groupe de rock progressif français qui sort en 1971 son seul et unique album "On n'a pas fini d'avoir tout vu".

L'album est entièrement instrumental et l'influence de Jethro Tull y est évidente.
Du reste, le flûtiste Michel Edelin est presque aussi virtuose que Ian Anderson.

La tendance est un style folk-prog et jazz-rock très réussi, mais globalement classé dans le rock progressif.

Il y a du (très) bon dans cet album. Et c'est bien dommage que Triode n'ait fait qu'un bref passage dans le paysage musical français.

Pistes de l'album:
"On n'a pas fini d'avoir tout vu" :
Face A
1.- Magic Flower (composé par M. Edelin) : 4:00
2.- Misomaque (composé par M. Edelin) : 2:55
3.- Moulos Grimpos (composé par P. Y. Sorin) : 4:00
4.- Blahsha (composé par M. Edelin) : 4:05
5.- Lilie (composé par M. Edelin) : 5:10
Face B
1.- Ibiza Flight (composé par P. Y. Sorin) : 4:45
2.- Adeubis (composé par M. Edelin) : 2:45
3.- Come Together (composé par J. Lennon-P. McCartney) : 4:45
4.- Chimney Suite (composé par M. Edelin) : 8:05

Composition du groupe:
Triode :
Guitare Basse – Pierre Yves Sorin
Batterie – Didier Hauck
Flûte – Michel Edelin
Percussion – Olav Estienne
Guitare Solo – Pierre Chereze

Enjoy !! :hard:
Contenu sponsorisé

Re: La musique des années 60 et 70, ses dérivés psychédéliques et ses curiosités

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum