Partagez
Aller en bas
iokanaan
iokanaan
Membre actif
Membre actif
Messages : 197
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 37
Localisation : Clisson Rock City

[SPECIAL DEBUTANTS] Du bon usage du blaireau... ou comment prendre soin de nos précieux.

le Sam 30 Déc 2017, 16:17
Hello gentlemen pogonotomaniaques,


Je vous propose un petit post, fruit, et condensé,  de mes recherches sur l'art de préserver et d'entretenir nos précieuses touffes.
Non, non, au dernier rang, il ne s'agit pas d'épilation intime, mais bien au contraire d'éviter la calvitie précoce et prolonger la durée de vie de nos poils naturels.

Pourquoi un tel post?
Il y a quelques moi, j'ai eu envie de passer de mon blaireau en crin Vie-Long à du pur blaireau. Je songeais à du pur gris et l'ami Theleme m'a poussé au SAC, me proposant une jolie petite touffe Silvertip grade A de chez Golden Nib montée en 26/57 sur un manche forme tampon en bois de tamarin par Nicoel, que Jean m'a cédée tout juste rodée...



C'est celui-ci:



Le but était d'avoir une belle touffe pour le bol, était un fan de la divine chantilly montée au bol.
Résultat des courses, ce petit blaireau m'a converti au FL !!!

Mais trêve de digressions, j'en arrive à l'objet de ce post. Dès les premières utilisations, j'ai trouvé qu'il perdait pas mal de poils. craignant la calvitie, et n'ayant pas l'habitude d'utiliser une touffe aussi douce, j'ai fait quelques recherches, me disant que la faute m'incombait sûrement plus qu'à un défaut de ladite touffe.
Et bien m'en a pris! Je n'ai plus cette perte de poils inquiétante.
C'est en expliquant par MP à Jean quel était mon mode opératoire  avec le blaireau, et en lui demandant s'il avait constaté ce problème avant de ma céder le blaireau que ce dernier m'a suggéré d'en faire un post.

Alors je m'y colle.

Les photos que je propose sont celles d'un de mes blaireaux en crin de chez Vie Long, le Silvertip étant en train de sécher tranquillement. il profite d'un week end bien mérité.
Le Vie Long que vous allez voir est bientôt en fin de vie, il n'a pas été épargné et il est sur le point d'être remplacé. Mais il sera parfait pour l'exemple
Mais je vous promet une vidéo avec rapidement...



PREPARATION DE LA TOUFFE :

-- le tremper dans l'eau tiède et non chaude (le poil n'absorbera pas plus d'eau si elle est bouillante), sans atteindre la jointure touffe manche (laisser quelques millimètres à l'air afin de ne pas faire fondre la colle).



Personnellement, j'utilise un verre haut et pas trop large, ce qui me permet de garder le blaireau droit (chose quasi impossible avec mon bol)...


-  l'égoutter délicatement.

NB: Concernant l'eau, moins elle est calcaire, mieux c'est. Non seulement, l'eau très calcaire (comme dans le Nord où j'habitais il y a encore quelques mois) rend le montage de la mousse difficile, mais en plus le dépôt de calcaire à la base de la touffe rend le poil cassant. Si vous avez une eau très calcaire, il est mieux de l'adoucir. Tout le monde n'a pas d'adoucisseur d'eau, mais utiliser une carafe Brita et chauffer l'eau à la bouilloire peut être salvateur...




CHARGEMENT DE LA TOUFFE :


-  Pas de soucis si l'on utilise une crème, mais pour un savon, à fortiori dur, plus la touffe est souple, plus il sera difficile de la charger sans mettre trop de pression.
Avec une touffe silvertip, il est alors bon de "pincer" la touffe pour charger le blaireau en ne laissant que la pointe blanche apparaître au bout des doigts.
Moins de souplesse, donc moins de pression et plus de facilité pour prendre la mousse.


MONTAGE DE LA MOUSSE AU BOL :

- L'essentiel est d'avoir un bol adapté à son blaireau. C'est génial d'avoir un bol rainuré dans le fond, martelé, ou encore un Scuttle.
Rien n'empêche de monter une belle mousse dans un bol simple. Si un bol en inox de petit diamètre peut convenir à une petite touffe en crin, cochon, sanglier, pour une touffe très souple avec une belle ouverture, il est mieux d'utiliser un bol assez large. Quitte à taxer le bol breton au nom de madame...
Cette bête a besoin d'espace pour s'exprimer !!!
- Monter la mousse en jouant sur la vitesse de rotation pour limiter la pression. En gros bourriner le moins possible au fond du bol, mais incorporer l'air grâce à la vitesse !


MONTAGE DE LA MOUSSE EN FL :

- Ici aussi, tout est question de délicatesse et d'adaptation au matériel .

- Avec une touffe très douce comme la Silvertip, il ne faut doser la pression, et masser délicatement de façon circulaire avant d'uniformiser la couche de mousse en mode pinceautage.
Pour une belle mousse, ne pas hésiter à la monter longtemps et à y aller progressivement avec l'eau.
Le secret est dans le mouvement et dans le dosage en eau, plus que dans la pression.
C'est d'ailleurs valable aussi avec le pur noir, le pur gris, etc...

- Certains poils, comme le crin de cheval, ne sont pas faits pour être utilisés en mouvements rotatifs. Cela les rend cassants, les plie, et ils finissent par s'entremêler au centre de la touffe. Comme sur la photo...



Quand le mal est fait, c'est déjà trop tard.
En plus, en mouvement rotatif, le crin pique un peu.
Ca veut pas dire que ce sont des brosses de mauvaise qualité, bien au contraire... Le crin est juste une merveille s'il est utilisé en pinceautage. Il se révèle alors très doux et procure une belle mousse facilement.
Personnellement, je reste fan de ce poil, d'autant que c'est à ma connaissance le seul poil naturel qui n'implique pas la mort de l'animal pour être utilisé. Et les sensations de rasages, différentes de celles du blaireau, ou du cochon, sont plus qu'intéressantes.
Au passage, Vie Long propose des brosses mixtes en blaireau + crin de cheval. J'en ai une, et celle-ci est parfaitement adaptée au montage par mouvements circulaires. elle est d'ailleurs très douce et ne picote pas.



ENTRE LES PASSES :

- Reposer le blaireau debout tête en haut et non tête en bas dans le bol (ce que je faisais avant)


APRES LE RASAGE :


-presser le blaireau délicatement et retirer l'excédent de savon
- rincer sous un mince filet d'eau froide en faisant des mouvements rotatifs dans le creux de la main et represser de temps en temps. Ecarter légèrement la touffe pour contrôler s'il n'y a plus de savon au cœur, sans l'ouvrir totalement.
-presser la touffe pour enlever l'excédent d'eau.
-égoutter le reste en donnant quelques "coups de fouet" dans le vide, tête en bas.
-sur une serviette sèche, par un mouvement de pinceau très délicat, essuyer les pointes.
-Faire sécher sur le support, tête en bas, au moins 24 heures (Là tout dépend du blaireau, de sa densité, et du temps de séchage. Avec un Simpson , ça peut être bien plus long...)
-quand il paraît bien sec, stocker debout tête en haut, dans un endroit sec et ventilé. En effet, il a fini d'égoutter, mais il contient encore de l'humidité au cœur de la touffe. Le ranger tête en haut dans un endroit Sec permet à l'eau de s'évaporer tranquillement. La Salle de bain n'est pas l'endroit idéal pour stocker ses blaireaux.
Et vous l'aurez compris, si on veut conserver un blaireau longtemps, il est bon d'en posséder plusieurs afin qu'ils aient le temps de sécher complètement , surtout en cas de rasage quotidien saint


DETARTRAGE DE LA TOUFFE :

Je vous renvoie à l'excellent post de Papysnake:

detartrer un blaireau



Photos de meilleure qualité et vidéo en cours de route
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum