-50%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – Limxems – Classe A+++
16.99 € 34.20 €
Voir le deal

Aller en bas
Langseth
Langseth
Noob
Noob
Messages : 45
Date d'inscription : 20/12/2019
Age : 57

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 21 Déc 2019, 08:36
Comme rapidement expliqué dans mon post de présentation, je suis revenu au DE après de très nombreuses années au multi-lames (pas plus de 2 lames, tout de même …) , et j’ai constaté avec consternation que je ne savais plus me raser comme il faut !

Ci-dessous, j’essaye de raconter cette petite histoire à travers la prise en main et de la rotation de différents rasoirs.
Il ne s’agit pas de revues ou de critiques, il en existe déjà de fort bonnes dans ce blog, mais simplement d’un témoignage, un résumé d’expériences très subjectif bien sûr.
Les vieux débutants pourront peut-être y trouver de l’intérêt.
Je n’ai pas encore trouvé le graal, mais je persévère.

Précisions importantes quand-à mes appréciations :
• Ma barbe n’est ni régulière, ni dense, ni bien plantée. Mais le poil est solide et la peau claire un peu grasse facilement irritable. Bref, pas du plus simple.
• J’estime qu’il faut d’abord juger un rasoir avec une lame dans la bonne moyenne. Une super faucheuse genre Feather est certainement un plus, mais pas un mode de fonctionnement normal.

Mon équipe de référence :
Gillette Bleue Extra (on en trouve parfois encore) ou 7oclock jaune
Savon TOBS Sandalwood
Simpson Duke1 Best badger
Pierre d’alun
AS DrHarris BayRum en vaporisateur


Les rasoirs, dans l’ordre d’apparition :

1/ FATBOY :
C’est mon ancien rasoir du début des années 80, retrouvé tout crasseux au fin fond d’une vieille trousse de toilette et dont j’avais gardé un bon souvenir.
A l’époque j’avais une barbe douce de pied-tendre, je me rasais sur le cran 3 grand maximum avec des Schick Super Stainless (excellentes lames ceci dit en passant).
Pour cette reprise, je suis parti bille en tête. Je ne m’étais pas aperçu que ce brave Fatboy avait une barre bien tordue donnant un gap énorme sur un côté : - irritations, points de sang à gogo et même quelques entailles dans le cou.
Je n’y comprenais rien, pareil avec n’importe quelle lame. Après une semaine de massacre, j’ai bien failli tout laisser tomber !
Comme quoi, il faut toujours bien vérifier ses outils, on ne plaisante pas avec une lame.

Après réparation : (détordu, nettoyé, mais pas démonté car c’est modèle serti : la plage de réglage est bien d’origine)
La glisse est douce, mais l’angle est réduit dans les réglages hauts :  si on dérive, il peut mordre.
Bon équilibre, j’arrive à des gestes précis mais il n’est guère informatif, on entend pas beaucoup la lame.
J’ai essayé lames réputées « douces » et réglage haut, ou lames coupantes et réglage bas.
Il me semble que finalement il est au mieux avec lame dans la bonne moyenne (il a été conçu pour les Gillette non-inox de l’époque, les Blue-Extra dont l’acier non-inox était vraiment bleu)
C’est un rasoir avec lequel je me sens à l’aise grâce à un longue habitude, mais avec du recul c’est un rasoir plus agressif qu’efficace.
Je l’aime surtout pour sa bonne gueule. C’est un instrument vraiment magnifique.

2/ 34C :
Acheté d’urgence en rasoir de secours le temps de la réparation du Fatboy.
Sa réputation n’est pas usurpée: facile, maniable et bien sûr doux. J’aime la petite tête et le manche court, mais il n’est pas bien efficace. Je ne parviens pas au BBS sauf à y passer beaucoup beaucoup de temps.
En bricolant une cale d’épaisseur avec 3 lames coupées, c’est mieux, mais si on insiste, ça peut irriter.
Cette rehausse est un bon test mais pas une solution durable, on sort le rasoir de son domaine de vol.

3/ ROCKET :
Retrouvé au grenier dans un état très correct. D’après MrRazor c’est sans doute un British Set n°59.
Vraiment agréable et bien équilibré, c’est un rasoir « rapide » sur la peau.
Comparé au 34c : Aussi doux, un peu moins « facile » avec une tête plus grosse et avec un angle de coupe plus réduit.
Mais dans mon cas, pas plus efficace. BBS hors d’atteinte. Avec un papillon d’époque, je n’ose pas tenter le coup de la cale sous la lame.
Dommage, c’est un très joli petit rasoir, bien qualitatif dans la main dont j’aurais aimé faire mon quotidien.
Il faudra que j’y revienne.

4/ PROGRESS LONG :
Un SAC sur la Zone …
Excellente bécane qui peut être vraiment efficace, mais il faut choisir doux ou efficace, pas les deux.
On entend bien la lame. J’arrive à un bon rasage à partir du repère 4 et plus haut avec une lame normale; mais c’est pas encore ça. Lui et moi on ne fite pas.
De plus comme je suis presbyte, obligé d’avoir des lunettes sous la main pour vérifier le réglage, les chiffres de l’index sont à peine gravés. Les clics du Fatboy c’est plus facile, on peut régler sans regarder.
Je ne suis pas du tout à l’aise avec le manche long. Le geste est contraint, surtout de bas en haut, je ne trouve pas le bon équilibre, et le rasage est trop lent.
La tête est un peu grosse pour la moustache. Celle du Fatboy pourtant quasi aussi épaisse à l’œil, passe un poil mieux.
Il faut faire attention au centrage de la lame lors du serrage car il y a un peu de jeu (du moins sur mon exemplaire). Il y aurait beaucoup à dire sur la qualité de fabrication Merkur.

5/ FATIP PICCOLO :
Pour tester un modèle que beaucoup donnent pour agressif, même si j’ai lu quelque part que la version actuelle a été assagie.
Un dessin très pur, une très bonne finition pour le prix, et j’aime bien le placage en nickel. C’est l’antithèse du Progress.
Pour utiliser une comparaison, le Progress serait une grosse berline confortable et le Piccolo une bombinette décapotable.
Comme il est tout petit et très maniable on peut s’imaginer le maîtriser facilement, mais c’est une illusion. Il faut rester sur ses gardes.
Il est tiptop (pilepoil ?) pour une barbe du lundi sur une peau bien reposée :  2 passes et quelques retouches peuvent suffire, c’est super efficace, et ce n’est pas le dangereux coupe-frites que certains décrivent.  
En revanche, au quotidien sur une repousse courte et dure, il demande de l’attention. Il ne faut surtout pas passer et repasser par petits coups, mais bien trouver son angle pour un geste net sans appuyer.
Je n’ai pas testé toutes les lames, mais manifestement il n’aime pas les « moins » coupantes.
Mettre une lame moins affutée (genre Shark ou Tiger) en croyant compenser l’agressivité naturelle du rasoir est une erreur: ça va beaucoup moins vite, on est obligé de repasser ; d’instinct on appuie un peu et ça gratte tout de suite.
C’est une découverte très positive ; ce petit engin tout simple mais exigeant place la barre vraiment haute.
A ce stade, je le place en haut de mon petit podium.

6/ MERKUR 41C
Je tente le joli 41 à peigne ouvert qui semble moins exclusif que le Piccolo et qui a une bonne revue sur ce fofo.
Première déception : la qualité de l’instrument. Le peigne est une petite plaque toute mince. Les dents sont rikiki. Le moulage du manche est assez grossier. Si le coup d’œil est joli, dans la main et sur la peau ça fait toc. Un fake chinois, ou un truc juste fait pour les catalogues d’idées-cadeau ? Sur 3 rasoirs Merkur, 1 bon (le 34c) et 2 ratés (progress long et 41c). J’arrête définitivement avec cette marque.
En action :  Les petites dents  gratouillent la peau et laissent plein de poils quasi-intacts. On insiste, on insiste, on insiste encore … et il en reste toujours. J’ai essayé avec différentes lames.  Après un WTG + 2 ATG méticuleux je suis obligé de ressortir le Piccolo pour finir.
Aller hop, allez-simple pour le fond du tiroir !


A suivre ?
jap314
jap314
Team
Team
Messages : 6443
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 52
Localisation : Lausanne / Suisse

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 21 Déc 2019, 08:45
Très intéressant ton retour d'expériences avec tes différents DE. Petite histoire de mon retour au DE. 2163994176

Je ne les ai pas tous testés, mais pour ceux que je connais (Progress, Piccolo, Rocket) je me retrouve très bien dans tes sensations de rasage et d'utilisation. thumb1
Mister.LL
Mister.LL
Référent
Référent
Messages : 2406
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 59
Localisation : Ciney Belgique

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 21 Déc 2019, 09:08
Revue bien agréable à lire , on attend la suite avec un grand plaisir Petite histoire de mon retour au DE. 3005520693

pour avoir tester tous ses rasoirs ( j'ai gardé les Ginettes Petite histoire de mon retour au DE. 3009072290 et le Progress) je partage presque ton ressentit .

Les Merkur No c'est une marque très "médiatisée" en Europe, mais franchement très "bof bof" je n'ai gardé que le Progress drunken . Contrairement à toi je l'apprécie beaucoup sur 2.5 avec une Derby Premium.
Langseth
Langseth
Noob
Noob
Messages : 45
Date d'inscription : 20/12/2019
Age : 57

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Lun 23 Déc 2019, 10:35
Chers membres éminents et émérites, merci de vos encouragements.

Ma grosse erreur avec le Progress est le manche long. Jamais pu trouver le bon geste avec mes petits paluches. Je ne suis à l’aise qu’avec un manche bien callé au fond de la paume.
Si je devais de nouveau craquer pour un réglable, ce serait plutôt le Rex Ambassador avec sa tête plate à la Gibbs. Il faut bien rêver un peu.
En attendant, mon prochain achat sera sans doute un Rockwell.
La tête du R41 me tente bien aussi, histoire de faire un montage custom avec un manche spécifique.
stef@n
stef@n
Homeboy
Homeboy
Messages : 1425
Date d'inscription : 04/05/2018
Localisation : Bretagne

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Lun 23 Déc 2019, 11:21
Langseth a écrit:Chers membres éminents et émérites, merci de vos encouragements.

En attendant, mon prochain achat sera sans doute un Rockwell.
La tête du R41 me tente bien aussi, histoire de faire un montage custom avec un manche spécifique.

Tu ne seras pas déçu avec le Rockwell 6s, tu auras tous les réglages possibles !
Tu as une revue détaillée sur le forum 😉
Mikado
Mikado
Boss
Boss
Messages : 5743
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 40
Localisation : Région rochelaise

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Lun 23 Déc 2019, 11:23
Merci pour ce retour très détaillé !!
Perso je n'ai pas les mêmes conclusions pour ceux que j'ai testé mais c'est ce qui rend le RT fun Petite histoire de mon retour au DE. 677956
Et c'est assez normal car les conditions de départ sont différentes, ainsi que les préférences de lames..
Bref :
- Fatboy : le compromis est effectivement difficile entre l'efficacité et la douceur. Tu peux doser avec la lame. Perso c'était (je ne l'ai plus) 6-7 avec Shark ou Astra SS.
Mais ça reste un excellent rasoir réglable.

- Progress : le mien est top niveau ajustements mais je triche : c'est un "vintage" Smile
Il me procure d'excellents rasages avec presque n'importe quelle lame (dans celles que j'aime, évidemment, pas les couteaux à beurres et autres machines à Petite histoire de mon retour au DE. 90412 )
Bref, mon préféré en réglable (j'ai aussi un Gilette Black Beauty très doux et un Merkur Futur à l'opposé).
Il y a un post de Theleme qui te montre comment le rendre plus doux si ça t'intéresse. http://www.rasage-traditionnel.com/t17424-recaler-la-molette-de-reglage-sur-un-progress-parker-variant
Tu me manques Jean ! Crying or Very sad

- Apparté Merkur : je ne serai pas aussi catégorique quant à la qualité : sans parler de mon Progress hors catégorie, mon Futur et mon 11C (comme le 34C mais en peigne ouvert) sont impeccables et comme au premier jour).

- Mühle R41 : l'ultime machine à BBS : avec lui je suis parfaitement rasé et ça tient jusqu'au lendemain soir. Faut le manier avec le respect qu'il mérite pour ne pas se couper mais il est top top.
J'ai aussi un manche custom, même si le manche mühle (commun avec le R89), est très bien.
Langseth
Langseth
Noob
Noob
Messages : 45
Date d'inscription : 20/12/2019
Age : 57

Petite histoire de mon retour au DE. Empty On continue avec le R41

le Sam 18 Jan 2020, 07:56
Nouvel épisode de mes petites aventures : une tête de Mühle R41 avec un manche Ikon Bulldog.

Ce montage me permet à la fois de tester la tête du R41, et d’avoir un proxy de la taille/masse du Rockwell-S qui me tente et semble devenu le favori de beaucoup. Je me méfie d’une certaine propension nord-américaine à voir grand. Il en va des rasoirs comme des hamburgers …  

Revenons au R41 :
J’ai retenu de mes lectures sur les forums qu’il peut se montrer beaucoup plus impitoyable que d’autres rasoirs pourtant classés eux aussi comme agressifs.
Mais j’étais naïvement convaincu que ma bonne maitrise du Fatip Piccolo me permettait d’affronter la bête sans trop de déconvenues … Ben, c’est raté !

Premier rasage, un lundi avec une barbe du week-end (le rasage du lundi est toujours le plus facile). C’est très bien passé pour un début. WTG + ATG, juste quelques pds, peu d’irritations (testé à la pierre d’alun). Cela m’a mis en confiance. On entend que ça fauche sec. Manifestement le plus gros du travail est fait par la première passe. Contre toute attente je n’ai pas bien ressenti le contact de la lame sur la peau.

Deuxième rasage, un vrai trois passes WTG + ATG + XTG sur une première repousse bien courte qui gratte comme du papier-de-verre. Un désastre ! Par endroits, je me suis pelé l’épiderme sans faire saigner. Cela ne m’étais jamais arrivé auparavant. Un magnifique BBS, bien fumé, des croûtes dans le bas du cou et en arc de cercle sur le menton. Un rasage de bien trop près ! M’est avis que je n’ai pas bien trouvé l’angle en ATG.

Ensuite jusqu’à la fin de la semaine, deux passes WTG + ATG,  très très précautionneuses pour laisser la peau se remettre (et du Cicalfate tous les soirs …)
A plusieurs reprises, j’ai interverti le manche Bulldog (9 cm) avec celui d’un Merkur 41c (7 cm), - ça fait un combo assez improbable. Résultat, je suis bien plus léger et précis avec un manche plus court, particulièrement en ATG. Le Bulldog qui est très bien par ailleurs (grip) va probablement subir un coup de disqueuse.

En relisant attentivement certains posts sur le R41 je me rends compte que la plupart de ses afficionados indiquent ne pas se raser tous les jours. Mon rasage quotidien est le BBS, et j’y arrive avec le Piccolo. Allez, on recommence en deuxième semaine avec le R41 ; je peux y arriver !
jap314
jap314
Team
Team
Messages : 6443
Date d'inscription : 03/12/2015
Age : 52
Localisation : Lausanne / Suisse

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 18 Jan 2020, 08:12
Intéressant compte-rendu, et très agréable à lire. Petite histoire de mon retour au DE. 2163994176
Mon R41 a un manche iKon Bulldog depuis le début (en fait je n'ai acheté que la tête), et c'est vrai que cette configuration est très agressive pour un usage quotidien.
Il est indispensable d'avoir une main légère, une lame douce et laisser faire le poids du rasoir.
Ceci dit, le Fatip Piccolo, plus léger, pourrait amener à appuyer davantage, ce qui serait bien évidemment une grave erreur. Wink

À titre informatif, je t'invite à jeter un coup d'œil à ce sujet :
http://www.rasage-traditionnel.com/t18201-comparatif-fatip-piccolo-vs-muhle-r41-test-d-efficacite
Mikado
Mikado
Boss
Boss
Messages : 5743
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 40
Localisation : Région rochelaise

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 18 Jan 2020, 10:27
Avec mon R41, c'est un Razorock "Barber Pole" en acier de 74g et 85mm de long. C'est pour moi juste ce qu'il faut. Et en plus l'ensemble est harmonieux Smile

Côté rasage, ma remarque à 2 sous : il n'est pas fait pour moi pour un rasage quotidien car il trouve son efficacité sur des barbes de 2 jours ou plus.

C'est tout simplement le seul rasoir avec lequel je ne fait que deux passes (dans le sens du poil et à rebrousse poil) et qui me permet d'être rasé de très près en douceur.
Et comme il n'y a que deux passes, pas d'irritations ni rien. Juste le plaisir d'être bien rasé.

Après comme tout les rasoirs, certaines lames iront mieux avec votre peau et votre barbe.
Perso, c'est la kai qui arrive en tête, suivie de près par la Polsilver.
Faudra que j'essaie une 7 o'clock jaune un de ces quatre..

Salazard
Salazard
Membre
Messages : 55
Date d'inscription : 13/10/2017
Localisation : Costa Azzurra

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

le Sam 18 Jan 2020, 10:49
Très intéressant retour en effet Langseth.
Pour ma part, jai également le R41, utilisé encore hier avec une feather qui a déjà quelques rasages au compteur, et son manche d'origine. Je ne le l'ai pas testé avec un autre manche, la configuration de base me convenant. Par contre, je ne me rase pas tous les jours,  j'utilise mes PO pour une barbe supérieure à 3 ou 4 j

Le Fatip Piccolo...  Sad  dernière utilisation, il y a un an environ. Petit SAC de Noël! Je l'ai trouvé très, trèèès agressif, et je me suis fumé. Un de mes pires souvenirs! Faudrait que je le reteste celui-là !

Le dernier, le Timor 1351, que je trouve quant à lui, très efficace sans être agressif, moins que le R41 en tout cas. Il suffit de laisser travailler le poids du rasoir et profiter d'un rasage efficace en douceur.
Mon classement :
1er - Timor 1351
2nd - R41
...
300èm - Fatip Piccolo fouet
Langseth
Langseth
Noob
Noob
Messages : 45
Date d'inscription : 20/12/2019
Age : 57

Petite histoire de mon retour au DE. Empty R41 deuxième semaine

le Mar 21 Jan 2020, 14:17
Merci du conseil, compañero.
C’est peut-être l’idée que je cherchais ? Ce Timor PO est rarement cité, je vais me renseigner.

Je vais encore passer une semaine pleine avec le R41, mais je sais maintenant qu’il ne sera pas mon rasoir «ordinaire » car il me demandera toujours un peu trop d’attention, alors que j’ai atteint un bon niveau de décontraction avec le Fatip.
D’ailleurs à ce sujet ton Piccolo est peut-être un ancien modèle ? Les Fatip PO ont été vraiment agressifs à une époque. Ils sont très recherchés pour cela par certains amateurs.
On les reconnait facilement car il n’y a pas le Logo Fatip sous la plaque.

Je me rends compte que je n’ai pas mentionné  les lames utilisées lors de cette découverte du R41.

En première semaine je me suis massacré avec une Gillette Bleue Extra, lame que je connais pourtant par cœur et que je classe dans la bonne moyenne pour la coupe, et assez douce sur l’échelle de l’irritabilité.  A tel point que je me suis demandé si la lame n’avait pas un défaut, cela arrive parfois.
Ensuite j’ai utilisé une 7o’clock jaune, actuellement ma lame favorite, qui coupe plus que la GBE.
Cette semaine, je suis reparti sur la même 7o’clock jaune, mais lors des retouches, j’ai senti qu’elle commençait à tirer un peu. En général elle dure un peu plus que 4 utilisations. Le R41 sollicite-t-il plus les lames que les autres rasoirs ?
Ce matin j’ai chargé une Feather qui n’a encore qu’une seule coupe au compteur. Feather + R41 c’est un peu osé pour ma pomme, mais finalement ça marche bien. C’est du bon vrai BBS.
Contenu sponsorisé

Petite histoire de mon retour au DE. Empty Re: Petite histoire de mon retour au DE.

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum