Partagez
Aller en bas
avatar
Mikado
Boss
Boss
Messages : 3964
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 39
Localisation : Région rochelaise

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 18 Oct 2016, 13:52
"Chérie, ça va couper". réplique culte du film "la cité de la peur" des Nuls.



même si je ne me rase pas à la faucille, c'était ma façon à moi de dédramatiser mon passage au DE, ne sachant pas si j'allais ou I love you

Faudra que je mette quelque chose de plus bucolique un de ces 4, ou pas Razz
avatar
Greenood
Team
Team
Messages : 6210
Date d'inscription : 09/10/2013

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Ven 21 Oct 2016, 08:09
parceque.
avatar
54gasp
Pilier
Pilier
Messages : 11432
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 40
Localisation : Toul

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Ven 21 Oct 2016, 09:01
Greenood a écrit:parceque.
Tu devrais changer ton avatar maintenant.... au choix une Tof floue ou une nénette de GOT
avatar
Mikado
Boss
Boss
Messages : 3964
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 39
Localisation : Région rochelaise

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Sam 12 Nov 2016, 16:23
allez, il est temps de passer à autre chose.
Et en cherchant sur le net, j'ai découvert par hasard qu'un rasoir s'appelle "The Mikado", rasoir anglais de John Watts à priori ! fort non ?
allez pour la peine, le voilà Cool



c'est un système baïonnette si j'ose dire  Shocked , avec une lame en plus du SE PO (?)
je ne sais pas s'il est bien, mais ça a de la gueule !
avatar
wwardwarf
Homeboy
Homeboy
Messages : 617
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 47
Localisation : andouillé (mayenne)

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Sam 17 Déc 2016, 20:26
moi dessin perso en référence à mon pseudo mais pas du tout représentatif de ma personne
j'aime les nains j'aime pas les elfes (ancien gros joueur de jeux de rôle)
avatar
MaitreCornille
Boss
Boss
Messages : 4998
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 43
Localisation : Languedoc

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 18:08
L'amour du travail à l'ancienne, l'amour des beaux parfums doux et nobles et simples, l'amour de la tradition, l'amour du toucher des matières naturelles, l'amour de l'honneur, l'amour des écrivains de nos régions, l'amour des beaux objets, l'amour du pays, même si,

« Motus ! je travaille pour l’exportation… »




LE SECRET DE MAÎTRE CORNILLE


Francet Mamaï, un vieux joueur de fifre, qui vient de temps en temps faire la veillée chez moi, en buvant du vin cuit, m’a raconté l’autre soir un petit drame de village dont mon moulin a été témoin il y a quelque vingt ans. Le récit du bonhomme m’a touché, et je vais essayer de vous le redire tel que je l’ai entendu.

Imaginez-vous pour un moment, chers lecteurs, que vous êtes assis devant un pot de vin tout parfumé, et que c’est un vieux joueur de fifre qui vous parle.

Notre pays, mon bon monsieur, n’a pas toujours été un endroit mort et sans renom, comme il est aujourd’hui. Autre temps, il s’y faisait un grand commerce de meunerie, et, dix lieues à la ronde, les gens des mas nous apportaient leur blé à moudre… Tout autour du village, les collines étaient couvertes de moulins à vent. De droite et de gauche on ne voyait que des ailes qui viraient au mistral par-dessus les pins, des ribambelles de petits ânes chargés de sacs, montant et dévalant le long des chemins ; et toute la semaine c’était plaisir d’entendre sur la hauteur le bruit des fouets, le craquement de la toile et le Dia hue ! des aides-meuniers… Le dimanche nous allions aux moulins, par bandes. Là-haut, les meuniers payaient le muscat. Les meunières étaient belles comme des reines, avec leurs fichus de dentelles et leurs croix d’or. Moi, j’apportais mon fifre, et jusqu’à la noire nuit on dansait des farandoles. Ces moulins-là, voyez-vous, faisaient la joie et la richesse de notre pays.

Malheureusement, des Français de Paris eurent l’idée d’établir une minoterie à vapeur, sur la route de Tarascon. Tout beau, tout nouveau ! Les gens prirent l’habitude d’envoyer leurs blés aux minotiers, et les pauvres moulins à vent restèrent sans ouvrage. Pendant quelque temps ils essayèrent de lutter, mais la vapeur fut la plus forte, et l’un après l’autre, pécaïre ! ils furent tous obligés de fermer… On ne vit plus venir les petits ânes… Les belles meunières vendirent leurs croix d’or… Plus de muscat ! plus de farandole !… Le mistral avait beau souffler, les ailes restaient immobiles… Puis, un beau jour, la commune fit jeter toutes ces masures à bas, et l’on sema à leur place de la vigne et des oliviers.

Pourtant, au milieu de la débâcle, un moulin avait tenu bon et continuait de virer courageusement sur sa butte, à la barbe des minotiers. C’était le moulin de maître Cornille, celui-là même où nous sommes en train de faire la veillée en ce moment.





Maître Cornille était un vieux meunier, vivant depuis soixante ans dans la farine et enragé pour son état. L’installation des minoteries l’avait rendu comme fou. Pendant huit jours, on le vit courir par le village, ameutant le monde autour de lui et criant de toutes ses forces qu’on voulait empoisonner la Provence avec la farine des minotiers. « N’allez pas là-bas, disait-il ; ces brigands-là, pour faire le pain, se servent de la vapeur, qui est une invention du diable, tandis que moi je travaille avec le mistral et la tramontane, qui sont la respiration du bon Dieu… » Et il trouvait comme cela une foule de belles paroles à la louange des moulins à vent, mais personne ne les écoutait.

Alors, de male rage, le vieux s’enferma dans son moulin et vécut tout seul comme une bête farouche. Il ne voulut pas même garder près de lui sa petite-fille Vivette, une enfant de quinze ans, qui, depuis la mort de ses parents, n’avait plus que son grand au monde. La pauvre petite fut obligée de gagner sa vie et de se louer un peu partout dans les mas, pour la moisson, les magnans ou les olivades. Et pourtant son grand-père avait l’air de bien l’aimer, cette enfant-là. Il lui arrivait souvent de faire ses quatre lieues à pied par le grand soleil pour aller la voir au mas où elle travaillait, et quand il était près d’elle, il passait des heures entières à la regarder en pleurant…

Dans le pays on pensait que le vieux meunier, en renvoyant Vivette avait agi par avarice ; et cela ne lui faisait pas honneur de laisser sa petite-fille ainsi traîner d’une ferme à l’autre, exposée aux brutalités des baïles et à toutes les misères des jeunesses en condition. On trouvait très mal aussi qu’un homme du renom de maître Cornille, et qui, jusque-là, s’était respecté, s’en allât maintenant par les rues comme un vrai bohémien, pieds nus, le bonnet troué, la taillole en lambeaux… Le fait est que le dimanche, lorsque nous le voyions entrer à la messe, nous avions honte pour lui, nous autres les vieux ; et Cornille le sentait si bien qu’il n’osait plus venir s’asseoir sur le banc d’œuvre. Toujours il restait au fond de l’église, près du bénitier, avec les pauvres.

Dans la vie de maître Cornille il y avait quelque chose qui n’était pas clair. Depuis longtemps personne, au village, ne lui portait plus de blé, et pourtant les ailes de son moulin allaient toujours leur train comme devant… Le soir, on rencontrait par les chemins le vieux meunier poussant devant lui son âne chargé de gros sacs de farine.

— Bonnes vêpres, maître Cornille ! lui criaient les paysans ; ça va donc toujours, la meunerie.

— Toujours, mes enfants, répondait le vieux d’un air gaillard. Dieu merci, ce n’est pas l’ouvrage qui nous manque.

Alors, si on lui demandait d’où diable pouvait venir tant d’ouvrage, il se mettait un doigt sur les lèvres et répondait gravement : « Motus ! je travaille pour l’exportation… » Jamais on n’en put tirer davantage.

Quant à mettre le nez dans son moulin, il n’y fallait pas songer. La petite Vivette elle-même n’y entrait pas…

Lorsqu’on passait devant, on voyait la porte toujours fermée, les grosses ailes toujours en mouvement, le vieil âne broutant le gazon de la plate-forme, et un grand chat maigre qui prenait le soleil sur le rebord de la fenêtre et vous regardait d’un air méchant.

Tout cela sentait le mystère et faisait beaucoup jaser le monde. Chacun expliquait à sa façon le secret de maître Cornille, mais le bruit général était qu’il y avait dans ce moulin-là encore plus de sacs d’écus que de sacs de farine.





À la longue pourtant tout se découvrit ; voici comment :

En faisant danser la jeunesse avec mon fifre, je m’aperçus un beau jour que l’aîné de mes garçons et la petite Vivette s’étaient rendus amoureux l’un de l’autre. Au fond je n’en fus pas fâché, parce qu’après tout le nom de Cornille était en honneur chez nous, et puis ce joli petit passereau de Vivette m’aurait fait plaisir à voir trotter dans ma maison. Seulement, comme nos amoureux avaient souvent occasion d’être ensemble, je voulus, de peur d’accidents, régler l’affaire tout de suite, et je montai jusqu’au moulin pour en toucher deux mots au grand-père… Ah ! le vieux sorcier ! il faut voir de quelle manière il me reçut ! Impossible de lui faire ouvrir sa porte. Je lui expliquai mes raisons tant bien que mal, à travers le trou de la serrure ; et tout le temps que je parlais, il y avait ce coquin de chat maigre qui soufflait comme un diable au-dessus de ma tête.

Le vieux ne me donna pas le temps de finir, et me cria fort malhonnêtement de retourner à ma flûte ; que, si j’étais pressé de marier mon garçon, je pouvais bien aller chercher des filles à la minoterie… Pensez que le sang me montait d’entendre ces mauvaises paroles ; mais j’eus tout de même assez de sagesse pour me contenir, et, laissant ce vieux fou à sa meule, je revins annoncer aux enfants ma déconvenue… Ces pauvres agneaux ne pouvaient pas y croire ; ils me demandèrent comme une grâce de monter tous deux ensemble au moulin, pour parler au grand-père… Je n’eus pas le courage de refuser, et prrrt ! voilà mes amoureux partis.

Tout juste comme ils arrivaient là-haut, maître Cornille venait de sortir. La porte était fermée à double tour ; mais le vieux bonhomme, en partant, avait laissé son échelle dehors, et tout de suite l’idée vint aux enfants d’entrer par la fenêtre, voir un peu ce qu’il y avait dans ce fameux moulin…

Chose singulière ! la chambre de la meule était vide… Pas un sac, pas un grain de blé ; pas la moindre farine aux murs ni sur les toiles d’araignée… On ne sentait pas même cette bonne odeur chaude de froment écrasé qui embaume dans les moulins… L’arbre de couche était couvert de poussière, et le grand chat maigre dormait dessus.

La pièce du bas avait le même air de misère et d’abandon : — un mauvais lit, quelques guenilles, un morceau de pain sur une marche d’escalier, et puis dans un coin trois ou quatre sacs crevés d’où coulaient des gravats et de la terre blanche.

C’était là le secret de maître Cornille ! C’était ce plâtras qu’il promenait le soir par les routes, pour sauver l’honneur du moulin et faire croire qu’on y faisait de la farine… Pauvre moulin ! Pauvre Cornille ! Depuis longtemps les minotiers leur avaient enlevé leur dernière pratique. Les ailes viraient toujours, mais la meule tournait à vide.

Les enfants revinrent tout en larmes, me conter ce qu’ils avaient vu. J’eus le cœur crevé de les entendre… Sans perdre une minute, je courus chez les voisins, je leur dis la chose en deux mots, et nous convînmes qu’il fallait, sur l’heure, porter au moulin Cornille tout ce qu’il y avait de froment dans les maisons… Sitôt dit, sitôt fait. Tout le village se met en route, et nous arrivons là-haut avec une procession d’ânes chargés de blé, — du vrai blé, celui-là !

Le moulin était grand ouvert… Devant la porte, maître Cornille, assis sur un sac de plâtre, pleurait, la tête dans ses mains. Il venait de s’apercevoir, en rentrant, que pendant son absence on avait pénétré chez lui et surpris son triste secret.

— Pauvre de moi ! disait-il. Maintenant, je n’ai plus qu’à mourir… Le moulin est déshonoré.

Et il sanglotait à fendre l’âme, appelant son moulin par toutes sortes de noms, lui parlant comme à une personne véritable.

À ce moment, les ânes arrivent sur la plate-forme, et nous nous mettons tous à crier bien fort comme au beau temps des meuniers :

— Ohé ! du moulin !… Ohé ! maître Cornille !

Et voilà les sacs qui s’entassent devant la porte et le beau grain roux qui se répand par terre, de tous côtés…

Maître Cornille ouvrait de grands yeux. Il avait pris du blé dans le creux de sa vieille main et il disait, riant et pleurant à la fois :

— C’est du blé !… Seigneur Dieu !… Du bon blé !… Laissez-moi, que je le regarde.

Puis, se tournant vers nous :

— Ah ! je savais bien que vous me reviendriez… Tous ces minotiers sont des voleurs.

Nous voulions l’emporter en triomphe au village :

— Non, non, mes enfants ; il faut avant tout que j’aille donner à manger à mon moulin… Pensez donc ! il y a si longtemps qu’il ne s’est rien mis sous la dent !

Et nous avions tous des larmes dans les yeux de voir le pauvre vieux se démener de droite et de gauche, éventrant les sacs, surveillant la meule, tandis que le grain s’écrasait et que la fine poussière de froment s’envolait au plafond.

C’est une justice à nous rendre : à partir de ce jour-là, jamais nous ne laissâmes le vieux meunier manquer d’ouvrage. Puis, un matin, maître Cornille mourut, et les ailes de notre dernier moulin cessèrent de virer, pour toujours cette fois… Cornille mort, personne ne prit sa suite. Que voulez-vous, monsieur !… tout a une fin en ce monde, et il faut croire que le temps des moulins à vent était passé comme celui des coches sur le Rhône, des parlements et des jaquettes à grandes fleurs.



source : https://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_de_mon_moulin/Le_secret_de_ma%C3%AEtre_Cornille
https://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_de_mon_moulin/Le_secret_de_ma%C3%AEtre_Cornille
avatar
Wabon
Noob
Noob
Messages : 45
Date d'inscription : 04/04/2018

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 20:00
jde42 a écrit:
Ouhlala a écrit:
jde42 a écrit:J'aime beaucoup le film et l'acteur et j'ai toujours rêvé de tuer des gens en récitant la bible. Twisted Evil
Bon j'ai honte mais ne vois pas de quel film il s'agit  Embarassed


Pulp fiction voyons !!!!!


La base Cool

Perso sur mon Facebook j'ai celle ci Smile

Et ici et bah, parce-que Megadeth, tout simplement Cool
avatar
Luminoso
Pilier
Pilier
Messages : 22056
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 61
Localisation : Genève-Suisse

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 20:28
Maintenant, tout le monde connaît le secret de Maître Cornille...
avatar
domtonio
Référent
Référent
Messages : 2639
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 39
Localisation : Gard

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 20:37
@Maître Cornille
On trouve encore de la farine de meule et pour moi c'est la meilleure Wink  :hard:
avatar
MaitreCornille
Boss
Boss
Messages : 4998
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 43
Localisation : Languedoc

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 20:49
Luminoso a écrit:Maintenant, tout le monde connaît le secret de Maître Cornille...

Seulement ceux qui auront pris le temps de lire et de bien mâcher le bon pain fraîchement sorti du four à bois Very Happy
Invité
Invité

@Maître Cornille

le Mar 24 Avr 2018, 20:58
Cela m'a bien fait plaisir de relire l'histoire du secret de Maître Cornille qui m'avait beaucoup touché dans mon enfance. Je l'ai retrouvée telle que je l'avais lue la dernière fois... les mêmes images... Un joli moment de nostalgie. Merci. thumb1

Sinon... Mon avatar... Ben c'est parce que quand t'es bien rasé, t'as les joues douces et lisses comme du marbre, non? Bon... peut être un peu plus chaude... OK... Wink
avatar
Frac
Homeboy
Homeboy
Messages : 709
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 49
Localisation : Bussigny-près-Lausanne

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 20:59
domtonio a écrit:@Maître Cornille
On trouve encore de la farine de meule et pour moi c'est la meilleure Wink  :hard:

Je suis parfaitement d'accord. A la maison nous faisons nous même le pain et la découverte il y a quelque mois de farine à la meule, pour certaine de variétés ancienne de blé, fut une révélation drunken drunken
Invité
Invité

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 21:04
Altazaar a écrit:


Sinon... Mon avatar... Ben c'est parce que quand t'es bien rasé, t'as les joues douces et lisses comme du marbre, non? Bon... peut être un peu plus chaude... OK... Wink
? c'est pas un Hermès, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs en vrai faux marbre vendu par une firme de déco ??
(http://www.decorarconarte.com/Buste-dHermes-Marbre-55cm )


Dernière édition par Robb921 le Mar 24 Avr 2018, 21:19, édité 1 fois
avatar
domtonio
Référent
Référent
Messages : 2639
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 39
Localisation : Gard

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 21:15
Robb921 a écrit:Hermès, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs

Intéressant cet ancien classement des CSP
avatar
MaitreCornille
Boss
Boss
Messages : 4998
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 43
Localisation : Languedoc

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 21:50
domtonio a écrit:
Robb921 a écrit:Hermès, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs

Intéressant cet ancien classement des CSP

avatar
baygonjaune007
Référent
Référent
Messages : 1626
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 51
Localisation : Marseille

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 21:57
Altazaar a écrit:

Sinon... Mon avatar... Ben c'est parce que quand t'es bien rasé, t'as les joues douces et lisses comme du marbre, non? Bon... peut être un peu plus chaude... OK... Wink

Par contre ca doit pas être facile de se raser sans bras ....

Mon pseudo ? .... utilisé sur d'autres forums et sites ... Mon avatar ? une fausse affiche façon sixties que j'aime beaucoup. Avec une petite astuce pour qu'elle change aléatoirement de temps en temps  Wink

en voici quelques unes ...
















avatar
Frac
Homeboy
Homeboy
Messages : 709
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 49
Localisation : Bussigny-près-Lausanne

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 22:01
En ce qui concerne mon avatar.

J'ai toujours trouvé que Sean Connery est un des plus beaux homme au monde, synonyme pour moi de classe et d'élégance.
ici en plein thème rasage.

J'espérais peut-être secrètement que vous pensiez que je suis aussi beau et classe que lui ... clown
avatar
VGE
Boss
Boss
Messages : 5436
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 49
Localisation : Hauts de Seine

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 22:23
domtonio a écrit:@Maître Cornille
On trouve encore de la farine de meule et pour moi c'est la meilleure Wink  :hard:

La prochaine que j'irai acheter de la farine au moulin de Keriolet, je me remémorerai l'histoire de Maître Cornille ...
avatar
Maxence95
Homeboy
Homeboy
Messages : 1332
Date d'inscription : 09/03/2017
Age : 23
Localisation : Toulouse

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 22:26
Pourquoi mon avatar?
Une femme super sexy, jeune et dynamique, blonde... Il ne m'en faut pas plus drunken
Invité
Invité

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 22:40
j'ai longtemps utilisé une photo d'Eric Campbell, acteur gigantesque que l'on a pu voir en face de Chaplin dans les rôles de méchant …policeman, maitre d'hôtel, patron, etc…



et l'histoire du bonhomme est drôle et tragique vers la fin (et même après)
https://www.imdb.com/name/nm0132444/bio?ref_=nm_ov_bio_sm

il collait bien au rôle de vieux grognon que je jouais parfois ici

( mais ça c'était avant…)
avatar
MaitreCornille
Boss
Boss
Messages : 4998
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 43
Localisation : Languedoc

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 22:43
Maxence95 a écrit:Pourquoi mon avatar?
Une femme super sexy, jeune et dynamique, blonde... Il ne m'en faut pas plus drunken

Avec de l'humour quand même non ?
Invité
Invité

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mar 24 Avr 2018, 23:04
Robb921 a écrit:]
? c'est pas un Hermès, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs en vrai faux marbre vendu par une firme de déco ??
(http://www.decorarconarte.com/Buste-dHermes-Marbre-55cm )

Bah... En vrai-faux marbre ou en vrai marbre... c'est pareil... ça reste lisse et doux... D'ailleurs ça aurait été en 100% pure résine de plastocoïde pétrochimique... ça serait resté plus doux que de la pierre ponce quand même! Very Happy

Maintenant si c'est un Hermès tu me l'apprends... Je ne suis pas allé voir les détails de la photo. Je voulais un "marbre"... après que ce soit Hermès, Apollon ou ne ne sais quel empereur ou général grec ou romain... L'important est que ces zômes là tenaient à être rasés-civilisés (désolé pour les copains barbus Wink ) puisqu'on laissait le poil aux barbares! Smile

Hermès dieux des marchands, des voyageurs ou des voleurs... et accessoirement facteur des dieux, non? Ben... les gens qui me connaissent un peu ça les feraient bien marrer que qu'on puisse m'associer à ce dieu là... Mais je n'en dirai pas plus!
avatar
Luminoso
Pilier
Pilier
Messages : 22056
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 61
Localisation : Genève-Suisse

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 01:09
Frac a écrit:En ce qui concerne mon avatar.

J'ai toujours trouvé que Sean Connery est un des plus beaux homme au monde, synonyme pour moi de classe et d'élégance.
ici en plein thème rasage.

J'espérais peut-être secrètement que vous pensiez que je suis aussi beau et classe que lui ... clown

François, tu est fichu. Comment peux-tu dire des choses pareilles après m'avoir vu. scratch ............
avatar
Docstan
Homeboy
Homeboy
Messages : 718
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 41

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 07:18
La confiance en soi...
avatar
Maxence95
Homeboy
Homeboy
Messages : 1332
Date d'inscription : 09/03/2017
Age : 23
Localisation : Toulouse

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 07:29
MaitreCornille a écrit:
Maxence95 a écrit:Pourquoi mon avatar?
Une femme super sexy, jeune et dynamique, blonde... Il ne m'en faut pas plus drunken

Avec de l'humour quand même non ?

J'aime bien le second degré
avatar
Kassoulet
Membre très actif
Membre très actif
Messages : 515
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 39
Localisation : Lyon

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 10:13
Le logo de la distillerie Ardbeg, une de mes favorites.
avatar
Frac
Homeboy
Homeboy
Messages : 709
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 49
Localisation : Bussigny-près-Lausanne

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 12:11
Luminoso a écrit:
Frac a écrit:En ce qui concerne mon avatar.

J'ai toujours trouvé que Sean Connery est un des plus beaux homme au monde, synonyme pour moi de classe et d'élégance.
ici en plein thème rasage.

J'espérais peut-être secrètement que vous pensiez que je suis aussi beau et classe que lui ... clown

François, tu est fichu. Comment peux-tu dire des choses pareilles après m'avoir vu. scratch ............  

J'ai dis un des plus beau pas le plus beau. Il est évident que comparé à toi Geroges... Mais bon j'ai pas osé mettre ta photo pour mon avatar de peur qu'on m'accuse de concurrence déloyale.
avatar
Luminoso
Pilier
Pilier
Messages : 22056
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 61
Localisation : Genève-Suisse

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 14:43
Frac a écrit:
Luminoso a écrit:
Frac a écrit:En ce qui concerne mon avatar.

J'ai toujours trouvé que Sean Connery est un des plus beaux homme au monde, synonyme pour moi de classe et d'élégance.
ici en plein thème rasage.

J'espérais peut-être secrètement que vous pensiez que je suis aussi beau et classe que lui ... clown

François, tu est fichu. Comment peux-tu dire des choses pareilles après m'avoir vu. scratch ............  

J'ai dis un des plus beau pas le plus beau. Il est évident que comparé à toi Geroges...  Mais bon j'ai pas osé mettre ta photo pour mon avatar de peur qu'on m'accuse de concurrence déloyale.

avatar
Wam1221
Homeboy
Homeboy
Messages : 650
Date d'inscription : 16/01/2018
Age : 35
Localisation : Lyon

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 19:47
Frac a écrit:En ce qui concerne mon avatar.

J'ai toujours trouvé que Sean Connery est un des plus beaux homme au monde, synonyme pour moi de classe et d'élégance.
ici en plein thème rasage.

J'espérais peut-être secrètement que vous pensiez que je suis aussi beau et classe que lui ... clown

Tout pareil !
avatar
Jargo19
Homeboy
Homeboy
Messages : 605
Date d'inscription : 11/01/2018
Age : 48
Localisation : Belgique/ Lessines

Re: Pourquoi votre avatar ?

le Mer 25 Avr 2018, 20:58
En ce qui concerne mon avatar, ce n'est pas bien compliqué . C'est mon regretté dogue Allemand sauvé dans un refuge. Ce chiens était mon double. Il me suivait au cm près .
Contenu sponsorisé

Re: Pourquoi votre avatar ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum