rasage-traditionnel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

+6
Plexus
Gasp2.1
Necro63
Luminoso
alunni
Almostblue
10 participants
Aller en bas
Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 13:33
Dans la mesure ou le facteur va me livrer un ( beau ) Wade & Butcher incessamment sous peu, je me suis donc et comme d'ab' mis en chantier pour réaliser une Histoire de CC à son sujet. Mais dans celle ou je me suis très vite rendu compte de l'ampleur qu'allait prendre la seule ligne de temps de la marque et des firmes l'ayant utilisée, j'ai jugé préférable de leur consacrer un sujet dédié.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Wadepl10

Alors autant annoncer la couleur tout de suite : je ne me suis pas attelé à des recherches par le menu à propos de la marque Wade & Butcher. De plus éclairés que moi y ont renoncé, tant la matière est vaste.
,
Et tant il est vrai que je ne vois pas l'intérêt de réinventer l'eau tiède, je me suis dès lors limité à ( faire ) traduire ( par ImTranslator ) et à rendre lisible pour un locuteur francophone l'article bien complet rédigé sur hawleysheffieldknives, qui est l'une des sources les plus fiables que je connaisse en ce domaine.

Or donc...

… William et Samuel Butcher étaient les fils de James Butcher, un coutelier de Charles Street mort en 1801. On sait peu de choses sur leur jeunesse, si ce n'est que Samuel a été apprenti pendant sept ans chez Richard Nayler, un fabricant de rasoirs1. Une date d'établissement de 1725 a été revendiquée dans des publicités ultérieures, mais le partenariat de William et Samuel n'a commencé qu'au siècle suivant.

En 1819, William a lancé une manufacture d'outils tranchants sur un petit terrain à Eyre Lane. Dans la Sheffield General & Commercial Directory2, il a placé une publicité qui représentait les locaux d'Eyre Lane ; lesquels ressemblaient beaucoup à ce qu'ils sont aujourd'hui. L'accent était mis sur les outils - en particulier pour les plantations des Antilles et du Brésil - en plus des patins, des scies, des machettes et des coutelas. Les fers à rabots et les burins étaient une autre spécialité, qui ont pour partie survécu entre les mains des collectionneurs et des musées.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Bw2-yo11

En 1822, alors que les petites usines se développaient à Sheffield, William commença à faire fondre l'acier du creuset. Apparemment, un ami et un autre bailleur de fonds ont chacun accordé à William un crédit de 100 £ en acier moulé pour lancer l'entreprise3. Dans l'annuaire local de la même année, William figure en qualité de fabricant d'outils tranchants ainsi que transformateur et affineur d'acier.

Mais une autre entreprise figurait dans les annuaires de 1821 et 1822 : Wade & Butcher, qui faisait du commerce à partir du 85 Arundel Street ; de l'autre côté du bloc Eyre Lane. Le Butcher n'est pas identifié, mais il s'agissait vraisemblablement de Samuel. Le nom Wade était pour sa part incarné par Robert Wade ( fils ), qui était répertorié comme fabricant de rasoirs dans la rue Arundel depuis 1816.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Butche12

Wade & Butcher était spécialisé dans les couteaux de table, rasoirs et cuirs à rasoir. Lorsque Wade a commencé avec Butcher, il n'avait que deux foyers pour fabriquer des rasoirs4. Après 1825, Wade & Butcher a disparu des annuaires de Sheffield ; probablement parce que Robert Wade était décédé.

Le partenariat avec Butcher a pris fin et, en 1828, seule la veuve de Robert Wade était répertoriée comme fabricant de rasoirs dans la rue Arundel . Il a été rapporté plus tard que Jane - Mme Robert Wade - était morte le 14 juillet 18295.

La marque Wade & Butcher, elle, va être reprise par les frères Butcher. Soit que Samuel en ait été le seul déposant, soit qu'elle ait fait l'objet de négociations avec Robert Wade ( fils ) qui, comme on le verra plus loin, a manifestement conserve de bonnes relations avec les Butcher. ( NdT suite à la très pertinente remarque de l'ami Laurent / Plexus )

W & S BUTCHER ( 1830 )

En 1826, William et Samuel lancent avec John Brown la Butcher, Brown & Butcher, sur Eyre Lane et Charles Street. En 1830, cette association est dissoute et désormais la firme devient la William and Samuel Butcher, ou plus simplement : W. & S. Butcher.

Entre les années 1830 et 1850, l'entreprise s'est développée régulièrement, car les Butcher ont acquis une capacité de fabrication d'acier supplémentaire, des ateliers, des entrepôts et des meules à vapeur à Furnival Street et Eyre Lane. Dans les années 1840, ils ont également investi dans la capacité de basculement, de laminage et de forgeage à Philadelphia Steel Works, Neepsend, qui était proche de la rivière Don.

Samuel a commencé à visiter les États-Unis dès 1823. En 1827, il a été répertorié comme marchand à Maiden Lane, dans le quartier de la quincaillerie de New York à l'extrémité sud de Manhattan. En 1837, la W&S Butcher ( ab. Butcher's dans le texte ) avait un bureau à Platt Street en tant que vendeur de matériel provenant de Sheffield. Dans les années 1850, Butcher's ouvrait une agence à Boston et faisait du commerce avec des détaillants de la Nouvelle-Orléans, de Chicago et de San Francisco.

Wade & Butcher est ainsi devenue l'une des marques de rasoirs les plus connues en Amérique : « La renommée de cette entreprise était si grande que beaucoup de gens assimilent tous les vieux rasoirs Sheffield à des Wade & Butcher »6. William et Samuel ont également répondu à la demande américaine de couteaux Bowie7.

Vers 1842, W. & S. Butcher ouvrit également un bureau à Philadelphie, dirigé par Robert Wade8. Wade venait de Sheffield, et c'était presque certainement le fils de Robert Wade à Arundel Street9. Il a prospéré en Amérique, vraisemblablement sous la tutelle des Butcher.

Dans les années 1850, W. & S. Butcher était l'un des fabricants les plus importants de Sheffield. L'entreprise était reconnue comme un spécialiste des outils tranchants, des limes et des rasoirs ; en plus des couverts de poche, des ciseaux et des couteaux de type Bowie.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Bw1-yo10

Dans les années 1850, quelque cinq-cents ouvriers étaient employés, et des articles parus dans la presse locale placent les Butcher au premier rang des fabricants d'outils tranchants divers, juste derrière Turton of Sheaf Works10. Un correspondant industriel11 a rapporté que Butcher's occupait trente-deux forgerons dans le seul département des outils tranchants, qui pouvaient produire une à une et demi grosse12 d'outils par jour. Soit : « plus de cinquante-sept mille six cents instruments épilatoires [rasoirs] par an ! »cfr. 10.

Lors de la grande exposition de Londres en 1851, la W & S Butcher a remporté une médaille pour ses limes et ses rasoirs13. La plupart de ces produits étaient fabriqués à la main, et la tentative des Butcher de mécaniser la production se heurtera à l'opposition des syndicats :  après un long affrontement, en 1850, William Butcher et sa femme sont réveillés un dimanche à 2 heures du matin par l'explosion d'un bidon de poudre à canon, qui avait été jeté sur le balcon de leur chambre14&15.

En 1852, William avait aussi essayé d'installer une machine à tailler les limes américaine, mais pour une raison quelconque, l'essai16 fut abandonné. En 1866, l'entreprise est à nouveau impliquée dans un important conflit social, lorsque les ouvriers s'opposent à l'introduction de machines à meuler et à couper les limes.

Pour Butchers ce fut donc une décennie mouvementée à tout point de vue : en 1864 l'inondation de Sheffield avait gravement endommagé ses aciéries de Philadelphia Steel Works.

Tout ça n'empêchant pas que William et Samuel fassent partie de l'élite dirigeante à Sheffield. William a été élu maître coutelier en 1845, mais il était également administrateur et collecteur municipal. Pendant ce temps, Samuel a occupé une série de fonctions publiques, dont celles de maire. William vivait au manoir Five Oaks à Glossop Road tandis que, dans les années 1860, Samuel - qui était plus sympathique et extraverti que son frère aîné nous dit-on - vivait à Banner Cross Hall. C'était un grand manoir sur Ecclesall Road, sa maisonnée comptait huit serviteurs et une cave à vins « trop connue pour nécessiter un commentaire »17.

LA CRISE ( ~1865 ) ET LA PÉRIODE KASTOR

Pourtant, dans le même temps, l'entreprise entrait en récession.

Après la guerre civile, les États désormais Unis ont développé leur propre industrie de l'acier et de l'outillage, entraînant une chute drastique de la demande d'importations depuis Sheffield. L'âge, aussi, rattrape les frères Butcher. Samuel était à la retraite lorsqu'il mourut le 1er décembre 1869, à l'âge de 74 ans. Il a été enterré dans le caveau familial du cimetière d'Ecclesall, et William était trop affaibli pour assister aux funérailles. Il décède à son tour le 8 novembre 1870, à l'âge de 79 ans.

Beaucoup de leurs actifs sont alors vendus, y compris Philadelphia Steel Works. Et la propriété de Samuel à Banner Cross Hall sera vendue aux enchères, avec sa collection de vins en tête de liste des articles vendables18. Ils n'en laissèrent pas moins, chacun, près de 100 000 £ de l'époque à leurs descendants.

Restait à désigner un successeur à la tête de W & S Butcher . Les deux filles de William lui avaient survécu, mais - l'époque le voulant ainsi -  il n'avait pas de fils ni d'héritier pour continuer les affaires. C'est donc à l'un des fils de Samuel - Charles Fosbery Butcher - qu'il a été donné de reprendre l'entreprise Arundel Street / Eyre Lane en 1872.

Sous Charles F. Butcher, Butcher's a continué à exporter des couverts et des outils aux États-Unis. Cependant, la concurrence des fabricants américains s'intensifiait et les exportations devaient surmonter la montée des barrières tarifaires américaines. Après 1872, Butcher's cessa de détenir des stocks importants à New York et commença à vendre par l'intermédiaire d'agences américaines, en particulier celles dirigées par des immigrants allemands.

Le principal d'entre eux était la A. Kastor & Bros19, qui avait été lancée à New York dans les années 1880 par Adolph Kastor ( 1856-1946 ). Ce dernier a commencé à faire des voyages annuels à Sheffield après 1879, pour y obtenir des tarifs avantageux, et il était particulièrement intéressé par les produits qui se vendaient encore en volume aux États-Unis. Au nombre desquels les rasoirs, qui n'avaient pas encore succombé (sic.) à la production mécanique.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Pub-pe10

Kastor stocka bientôt les rasoirs Wade & Butcher, face au site principal, dans le même temps qu'il concluait des accords avec les autres entreprises de Sheffield Joseph Allen et Joseph Wostenholm, ainsi qu'avec un marchand de coutellerie local, Alfred Williams.

En 1913, l'un des frères d'Adolph - Sigmund Kastor - décide d'acheter la participation majoritaire dans Butcher's. Outre Sigmund, les partenaires comprenaient Charles Leslie Butcher et Alfred Williams. Sigmund avait probablement l'intention de continuer à expédier des rasoirs de Sheffield aux États-Unis, mais cet arrangement a été inévitablement perturbé par la guerre. En 1918, Sigmund a vendu l'entreprise.

LA FIN ( ~1920 )

Butcher's eut bientôt un autre prétendant américain. Il s'agissait de Durham-Duplex Razor Co Ltd, qui était pionnière en matière de rasoirs de sécurité. L'entreprise avait été fondée par Thomas C. Durham et fut plus tard dirigée par Thomas C. Sheehan (1870-1938). En 1920, Sheehan se rendit à Sheffield après que Durham-Duplex eut acquis des actions de W. & S. Butcher.

L'année suivante, la société américaine a enregistré Wade & Butcher Ltd en tant que nouvelle société en Angleterre, avec un capital de 1 000 £20.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Bwwsbu11

À la fin de la décennie, Durham-Duplex détenait la majorité des actions des Butcher et l'ancien intérêt familial s'est estompé. Le 10 janvier 1924, Charles F. Butcher mourut à Sheffield, laissant 125 950 £. Malgré la prise de contrôle, W. & S. Butcher Ltd a continué à figurer dans les annuaires en tant que fabricant de couverts à Eyre Lane et au 72 Arundel Street. Alfred Williams était un autre nom autonome, à Eyre Lane.

Initialement, l'usine de Sheffield fabriquait uniquement les porte-rasoirs pour les lames de Durham-Duplex, mais elle a ensuite été réorganisée pour fonctionner de manière indépendante. En 1923, Sheehan se rendit à nouveau à Sheffield pour mettre en œuvre des plans visant à remplacer les anciennes méthodes artisanales par une mécanisation à l'américaine. En 1924, la production était en cours, mais on ne sait si les plans de Sheehan allèrent très loin : il est possible que de nombreuses lames Wade & Butcher aient alors été fabriquées dans le New Jersey, et non à Sheffield.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Durham11


Car Sheehan avait également l'intention de lancer une gamme de couteaux en acier inoxydable. Dans un article de The American Cutler21, il affirmait que son entreprise fabriquait les meilleurs couverts en acier inoxydable du marché. Ses machines pouvaient, disait-il :  « meuler au rythme à peine croyable de vingt-quatre lames à la fois, dans une usine si propre que les ouvriers pouvaient travailler dans leurs costumes du dimanche » . On veut bien le croire... au moins pour partie...    Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 677956

Au début des années 1920, l'un des résultats de cette implication dans la coutellerie en acier inoxydable fut la production par Wade & Butcher de couteaux de chasse robustes de style américain, principalement destinés à la vente aux États-Unis. Le Wade & Butcher TEDDY a été le premier couteau de chasse en acier inoxydable sur le marché. Le BOONE était son équivalent en acier au carbone, et d'autres couteaux portaient les noms PIONEER ou MANITOU.

Les lames étaient estampillées Wade & Butcher, Sheffield, England, ce qui suggère qu'elles ont été expédiées de Sheffield  ; mais il a également été fait remarquer qu'elles n'en ont pas moins pu être finies ou assemblées aux USA.

Quoi qu'il en soit, Durham-Duplex n'a pas réussi à capitaliser sur le marché de masse des rasoirs de sûreté. Il a fait face à la concurrence du leader de l'industrie, Gillette, et a également été touché par la dépression. De plus, l'usine d'Arundel Street/Eyre Lane, avec ses nombreux ateliers et ses anciennes forges, n'était probablement pas le meilleur cadre pour une usine moderne et mécanisée.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Lames-10

Sheehan est retourné à Sheffield en 1930, mais sept ans plus tard, il a pris sa retraite et mourut à Montclair, New Jersey, en 1938. En 1946, Alfred Williams mourut à son tour. Le dernier président de la Butcher's était Talbot Dearden qui, en 1950 a changé le nom de la société en BD Properties. Il semble que le terrain de l'usine valait désormais plus que les actifs de coutellerie, qui ont été vendus...

Les noms commerciaux et marques Butcher - Wade & Butcher sont restés entre les mains de Durham-Duplex, qui au début des années 1960 répertoriait encore W. & S. Butcher Ltd dans les annuaires ; l'adresse ayant toutefois changé pour Petre Street, où la Durham-Duplex était basée. Puis ils se sont fondus dans la nuit.

Il semble qu'une tentative - jusque là infructueuse - de ressusciter la marque ait été / soit envisagée, mais le site indique Relaunching Soon, et la page Fb est inactive depuis le début 2019... ( NdT ).

Quant aux bâtiments, à la fin des années 1980, des avis « TO LET » avaient germé sur l'extérieur crasseux de Butcher Works. L'usine a longtemps abrité diverses petites entreprises et certains ateliers ont continué d'être occupés jusqu'en 2000 environ. Mais finalement, le 72, rue Arundel s'est tu et son avenir est devenu incertain.

Cependant, les autorités de la ville ont choisi Butcher Works pour une restauration phare. Les archéologues industriels de l'Université de Sheffield ont d'abord inspecté le bâtiment. Après avoir nettoyé la saleté et les débris accumulés pendant de nombreuses décennies, ils ont trouvé une forge à main avec l'enclume d'origine, des soufflets en cuir et un baril de trempe en bois. Une coque de meulage avec le logement en bois pour les meules était également en grande partie intacte. Il en était de même pour l'assainissement d'origine22.

En 2007, une subvention de 3 millions de livres sterling avait transformé l'ancienne usine en nouveaux bureaux, magasins et appartements.

EN BREF - ET POUR DÉTENDRE LE TAULIER

Pour les feignasses 2.0 incapables de lire trois pages du Club des Cinq sans choper la nausée, et néanmoins soucieuses de briller en société : l'histoire débuterait en 1725, mais ce n'est qu'en 1816 qu'on peut causer de Wade & Butcher. Jusqu'en 1825. Parce qu'en 1825, c'est fini. Si. Après, c'est W. & S. Butcher qui reprend la marque. Là, ça monte, ça monte… puis ça descend… et la fabrication de coupe-choux avec la flèche et la Croix de Malte dessus aurait tiré une drôle de gueule sans l'intervention d'Adolf Kastor, en 1880. Il menait bien sa barque, Adolf - va voir à Solingen - mais il était Allemand. Pas bien ça chez les Rosbifs, du côté de 1914. Même si t'as des projets qui tiennent la route, t'as le soupçon de casque à pointe qui fait désordre sous un chapeau melon.

Du coup, c'est les Tuniques bleues qui débarquent. Du côté de 1920. Et les Tuniques bleues, ça le fait moyen avec les Indiens : Durham Duplex vire les rasoirs droits pour faire place à ses shavettes. La shavette made in Sheffield avec des lames marquées Wade & Butcher dedans, c'est très amerloque comme rata mais t'as beau dire, ça a de la gueule. Les trucs faits à la main qui puent la sueur de prolo même pas reconnaissant et la Vieille Europe rétrograde, on leur coupe le gaz mine de rien jusqu'à extinction des feux. Voilà. Comme quoi 'faut toujours se méfier des gens qui te veulent du bien quand ils voyagent dans le bagage des armées, même libératrices.

Le reste, les ouvre-boutanches...

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Collag10

... la quincaillerie et les couteaux de trappeur, on s'en fout. Y'a d'autres bars, aussi mal famés bien fréquentés, pour en causer.

…   Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 677956  ...

… voilà voilà : puisse ce texte original - fort habilement, j'espère que vous en conviendrez... - redigéré en français dans le texte et un poil augmenté vous avoir un peu aidé à vous y retrouver dans la saga W&B ;  et en tout cas je vous donne rendez-vous très bientôt, avec l'Histoire de CC d'un ch'ti coupe-chou portant cette marque de référence s'il en est   Wink


---oooOooo---

NOTES :

- déplacées en bas de texte pour plus de lisibilité de celui-ci -
Ndt = Note du Taulier... à moi, quoi...


1 Wallis - 1952 - p.57
2 1821
3 Sheffield Independent, 1er février 1873
4 Sheffield Independent, 25 janvier 1873
5 Sheffield Independent, 18 juillet 1829
6 Lummus - 1922
7 Adams et al - 1990
8 1819-1887
9 En 1819, le registre de l'église paroissiale St Peter enregistre le baptême de Robert Wade, fils de Robert Wade, un fabricant de rasoirs, et de sa femme, Jane. Robert était né le 6 août 1819. ( Citation extraite du texte, pour plus de lisibilité - NdT )
10 Sheffield Independent, 2 octobre 1852
11 Burn 1852
12 Une grosse ( substantif féminin ) est une ancienne mesure de volume, signifiant douze douzaines ( 144 ) - Source : https://www.cnrtl.fr/definition/grosse
13 The Illustrated Exhibitor, n ° 12, 23 août 1851
14 Sheffield Independent, 6 avril 1850
15 … on savait rire, en ces temps-là…    Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 677956    ( NdT )
16 15 000 £ de l'époque, malgré tout ( in - commentée )
17 Sheffield Independent, 16 avril 1870
18 Sheffield Independent, 23 avril 1870
19 Ces entrepreneurs mériteraient également un fil de discussion consacré, tant leur poids - sur Solingen, surtout - fut important ( NdT )
20 Et Wade & Butcher Corporation a été enregistrée aux États-Unis, avec un capital d'un million de dollars ( extrait du texte, pour plus de lisibilité )
21 Avril 1922
22 Jessop, 2016

SOURCES :

https://www.hawleysheffieldknives.com

pour le texte AINSI QUE les iconographies dues à Yorkshire magazine et la National Library of Scotland

les autres sont signées Plexus  cheers  ou ont été glanées sur des sites de vente.


Dernière édition par Almostblue le Lun 29 Aoû 2022, 20:58, édité 1 fois (Raison : Ajoût de précisions concernant la poursuite de la marque W & B après la fin de l'entreprise du même nom.)

Rasage Classique, alunni, Popo, Plexus, Alain95, Mic1, LeBret et aiment ce message

alunni
alunni
Team
Team
Messages : 6393
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 78
Localisation : Nice

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 13:42
Merci.Toujours intéressante à lire ou à relire l'histoire de Wade & Butcher

Almostblue aime ce message

Luminoso
Luminoso
Pilier
Pilier
Messages : 31992
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 67
Localisation : Genève-Suisse

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 13:53
Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 2163994176 beau travail de recherche. On en apprend toujours ... Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 3009072290

Almostblue aime ce message

Necro63
Necro63
Homeboy
Homeboy
Messages : 1221
Date d'inscription : 05/09/2018
Localisation : Royat (63) - Auvergne

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 14:04
Superbe travail, merci pour cet article hyper intéressant

Almostblue aime ce message

Gasp2.1
Gasp2.1
Boss
Boss
Messages : 4010
Date d'inscription : 27/04/2020
Age : 46
Localisation : Grand Est

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 14:08
Merci!
Comme d habitude clair,précis, ... sharp!
Déjà hâte de lire la suite de tes aventures anglaises ou autre!

Almostblue aime ce message

alunni
alunni
Team
Team
Messages : 6393
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 78
Localisation : Nice

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 17:44
Oui, aussi mais un poil plus condensé svp ! Pense aux personnes âgées qui ontla vue basse.  lol! Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1454520059

Almostblue aime ce message

Gasp2.1
Gasp2.1
Boss
Boss
Messages : 4010
Date d'inscription : 27/04/2020
Age : 46
Localisation : Grand Est

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 17:52
J aimerais bien la même chose avec filarmonica et CV heljestrand.
Wink
Super taf Patrick !

Almostblue aime ce message

alunni
alunni
Team
Team
Messages : 6393
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 78
Localisation : Nice

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 18:05
Alors là,aussi détaillé que W & B !!! Il n'y a pas beaucoup de retour,surtout sur Fila c'est un peu confus Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1407064049

Almostblue aime ce message

Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 18:42
Merci à vous les gars ! 

alunni a écrit:Oui, aussi mais un poil plus condensé svp ! Pense aux personnes âgées qui ontla vue basse.  lol! Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1454520059

... je te comprends fort bien, Noble vieillard     Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1454520059    ... le blême c'est qu'en l'occurrence c'est déjà du condensé de condensé...     Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 677956

Il te reste toujours la solution de rentrer dans les paramètres de ton navigateur, pour y augmenter la taille de la police et/ou forcer une autre fonte, qui te soit plus lisible.... je le ferais bien de mon côté, mais tu sais comment sont les jeunes : à tous les coups ça va récriminer.....    Very Happy

Gasp2.1 a écrit:J aimerais bien la même chose avec filarmonica et CV heljestrand.
Wink (...)

... t'es sans pitié pour Christian, toi, hein....    Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 2896935916     ... ce que j'ai pu lire au sujet de ces marques me laisse à penser qu'on arriverait quasiment au même volume de texte, ou peu s'en faut. Tout en n'étant pas forcément simple à aller chercher, comme le fait justement remarquer l'Ancêtre......  Ceci dit, yaka ...

... mais ce sera pour un autre : au cas ou ça t'aurait échappé, je suis un tantinet branché sur envoûté par les belles Anglaises, et ça fait bien assez de matière....     cyclops

Gasp2.1 aime ce message

alunni
alunni
Team
Team
Messages : 6393
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 78
Localisation : Nice

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 18:44
Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Smile104

Almostblue aime ce message

Plexus
Plexus
Boss
Boss
Messages : 3669
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 55
Localisation : Ch'ti Land

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 19:59
J'ai pas toutou compris.
Wade & Butcher aurait perduré comme marque après le décès du sieur Wade ?
Why ?

Sinon je trouve que ça manque de photos des frères Butcher.
Samuel, j'ai pas trouvé, mas j'ai trouvé une photo de William Butcher :

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Karl_Urban_The_Boys_Amazon

Il semblerait qu'il était plus doué pour fabriquer des rasoirs, que pour les utiliser.

Almostblue aime ce message

Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 20:36
Salut Laurent !

Basiquement et si je ne m'abuse, une marque déposée peut être reprise par quelqu'un d'autre, au bout d'un temps variable selon les pays, si elle n'est pas renouvelée par son propriétaire. Son utilisation peut aussi être négociée dans le cadre d'accords de coopération ; mais à ma connaissance elle est le plus souvent rachetée - avec ou sans elle - au moment de la cessation d'activité etc. de l'entreprise du / des déposant(s).

J'ignore comment ça a pu se passer en l'occurrence, mais il semble que Jane Wade ne l'ait pas employée. Par contre, tu noteras que les Butcher se sont plutôt bien occupés du fiston qui, majeur et par sa qualité d'héritier mâle, devait - officiellement en tout cas - avoir la haute main sur les affaires familiales. Tout ça a sans doute été négocié entre personnes de qualité.

Ceci dit, Samuel Butcher pouvait aussi être, dès le départ, l'unique déposant de la marque. Je n'ai rien retrouvé à ce sujet, jusqu'ici   Wink


... et chapeau pour la photo, connue mais extrêmement difficile à trouver : elle date de son différend avec Gabin, qui ne voulait pas tourner Quai des Brumes avec lui....   Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 3009072290
feelgood
feelgood
Modo
Modo
Messages : 4094
Date d'inscription : 08/11/2018
Age : 52
Localisation : Asnières sur Seine

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 21:16
Une bien agréable et enrichissante lecture. Merci à toi. Beau boulot.

_________________
Quand c'est écrit en noir c'est Feelgood qui s'exprime,   quand c'est en vert c'est le modo

Almostblue aime ce message

Mic1
Mic1
Boss
Boss
Messages : 3529
Date d'inscription : 10/08/2018
Age : 49
Localisation : La Lorraine

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Lun 29 Aoû 2022, 21:18
Très enrichissant ce travail de compilation.
Merci Patrick!

Almostblue aime ce message

Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mar 30 Aoû 2022, 16:19
… bon… ça ne simplifie pas nos affaires, et l'Ancêtre va encore devoir user ces yeux qui ont croisé ceux de Paul Déroulède au mont Boron quelques heures avant sa crise d'urémie fatale….     Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 3009072290

… mais y'a du rab', et ce coup-ci c'est du multi-sources dans le texte.

William Butcher aura donc, apprends-je, également participé à des projets d'ingénierie et travaillé en étroite collaboration avec la Pennsylvania Steel Co. à Harrisburg (États-Unis). En 1865, l'entreprise l'emploie en effet pour superviser l'installation de plusieurs convertisseurs Bessemer en vue produire de l'acier en vrac. Mais pour d'obscures raisons, l'affaire est mise en suspens et Alexander Holley remplace Butcher.

Celui-ci se rend alors, la même année, à Philadelphie pour créer sa propre aciérie.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Instal13

Son intention était de produire le même acier de haute qualité que celui disponible à Sheffield en utilisant les mêmes procédés, et pour y parvenir il a fait venir des artisans de Sheffield habilités à mettre en place et diriger les travaux. La William Butcher Steel Works of Philadelphia est opérationnelle en juin 1867, proposant alors les premières pièces en acier moulé fabriquées commercialement aux États-Unis.

Malheureusement - et bien que de très haute qualité ainsi qu'en témoignera plus tard ( 1890 ) Robert A. Hadfield - ces productions ne pouvaient résister à la concurrence économique de celles réalisées au moyen d'acier obtenu par le procédé à foyer ouvert, alors très appréciées par les industriels Nord-Américains.

En vertu de quoi William Butcher est rapidement mis en difficulté par ses partenaires au sein de l'entreprise, avant de se faire évincer à la mode locale par William Sellers. Le site prend alors le nom de Midvale Steel Works

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Midval10

Certaines sources poursuivent en précisant que, en ~1871, Butcher et son équipe ont déménagé vers un autre site sidérurgique - Freedom Iron Works à Burnham, Pennsylvanie - où ils occupèrent, à titre locatif, des installations en vue de poursuivre leur production basée sur l'acier au creuset.  Ce n'est pas impossible, mais ça n'aura pu se faire que sans William Butcher : comme on a pu le lire dans le texte principal, celui-ci est mort en 1870. Et cet épisode n'a guère laissé de traces en tant que tel.

Quoi qu'il en soit, et pour ce qui nous concerne, il paraît certain que les aventures sidérurgiques nord-américaines de William Butcher étaient indépendantes de la dynamique commune W & S Butcher, et qu'il est intervenu sur ce marché à la demande de décideurs locaux dans l'optique de réaliser des productions lourdes destinées au chemin de fer - roues etc. -  telles que celles déjà fabriquées en Grande-Bretagne.

Vous me direz que l'acier au creuset peut aussi servir à fabriquer des coupe-choux… Certes.

Certes, j'aurais mieux fait d'aller aux mûres plutôt que de céder à l'idée saugrenue d'aller me perdre dans les méandres du labyrinthe Wade & Butcher….   Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 677956

Ceci dit, et avant d'en rester là ( … pour aujourd'hui ? ) j'ai déniché un - authentique - portait de William Butcher, aussi, pour l'ami Plexus et l'édification des masses laborieuses.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher W-butc10

... surtout ne me souhaitez pas bonne sieste.......  Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 3728224072  


---oooOooo---


SOURCES

« Sheffield Steel and America (…) » - Geoffrey Tweedale - 1987 - Via Google Books

ajourneyintothepast.blogspot.com
badgerandblade.com
hiddencityphila.org
liquisearch.com
philageohistory.org
swingleydev.com
westyorkssteel.com

Iconographie :

Free Library of Philadelphia via philageohistory.org - pour le plan initial des installations
Domaine public via Wikimédia Commons, pour la vue en plan des installations datée de 1879
thestar.co.uk - pour le portrait de Willial Butcher

Popo, Mic1 et LeBret aiment ce message

Plexus
Plexus
Boss
Boss
Messages : 3669
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 55
Localisation : Ch'ti Land

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mar 30 Aoû 2022, 17:11
Dommage que le nom de William Butcher soit déjà utilisé dans une autre série,
sinon il y aurait vraiment de quoi inspirer les shows runners étasuniens.
Et puis Michel Simon étant décédé, difficile de trouver un acteur pour incarner le personnage.

LeBret, NénéOfMarseille et Almostblue aiment ce message

avatar
LeBret
Boss
Boss
Messages : 3471
Date d'inscription : 17/12/2018

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mar 30 Aoû 2022, 17:13
Wink


Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1288666526


Dernière édition par LeBret le Lun 05 Sep 2022, 19:30, édité 2 fois

Plexus, NénéOfMarseille et Almostblue aiment ce message

avatar
LeBret
Boss
Boss
Messages : 3471
Date d'inscription : 17/12/2018

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mar 30 Aoû 2022, 17:52
Wink


Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 1288666526


Dernière édition par LeBret le Lun 05 Sep 2022, 19:31, édité 1 fois

feelgood aime ce message

Spider
Spider
Homeboy
Homeboy
Messages : 639
Date d'inscription : 06/07/2022
Age : 62

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mer 31 Aoû 2022, 11:44
thumb2
Super intéressant, bravo.
C'est possible de mettre plus de photo de CC  Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 2356512653
Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Mer 31 Aoû 2022, 16:43
dernières nouvelles du Front….    Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 2166562106

Fait intéressant pour la datation de nos CC, on découvre sur gracesguide.co.uk que le Sheffield Independent du mercredi 16 Octobre 1935 signale un grave incendie au 72, Arundel Street. Le complexe est alors décrit comme un grand bâtiment occupé par plusieurs firmes de fabricants de coutellerie dont W. & S. Butcher. Dans le bâtiment se trouvent également Durham Duplex Razor Co et J. E. Snow and Co, spécialistes du celluloïd.

Le même Grace's Guide révèle plus loin que le Sheffield Evening Telegraph du lundi 11 décembre 1939 rapporte qu'une J. H. Thompson (Cutlery) Ltd. occupe des locaux au même 72, Arundel Street. Il y  en aura d'autres par la suite.

On peut légitimement déduire plusieurs choses de tout ça.

La première, c'est que la W & S Butcher est bien restée autonome - sous le statut de Ltd. - après son rachat par Durham-Duplex en ~1920.

Mais qu'elle n'est alors plus qu'un reliquat d'elle-même, le complexe industriel témoignant de ses heures de gloire étant pour partie occupé par la désormais Maison-mère et ( en location ? ) par d'autres entreprises liées à la coutellerie.

Reliquat qui pourrait bien avoir reçu le coup de grâce à l'occasion de cet incendie : je n'ai, à ce jour, pas retrouvé de publicité postérieures aux années (19)30 portant sur des rasoirs droits W&B ( ou assimilés). Et cette décennie revient par ailleurs régulièrement dans les échanges en tant qu'époque probable de la fin de leur production.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Pub-pr11


UN CONSORTIUM AVANT LA LETTRE

Autre fait qui vaut d'être relevé pour enrichir l'histoire de la nébuleuse Butcher : en creusant un peu la magistrale banque de données du Grace's Guide on y découvre une société Samuel Butcher and Co. dont le siège est situé par la Directory of West Riding de 1881 à l'usine Rutland - Rutland Cutelry Works - elle-même sise Rutland road à Sheffield. Et en élargissant un peu les recherches, il appert que la Rutland Road est perpendiculaire à la Neepsend Lane, dans le quartier de Philadelphia que traverse la rivière Don.

Or dans le texte initial faisant l'objet de ce fil, on peut lire :

Dans les années 1840, ( les frères Butcher ) ont également investi dans la capacité de basculement, de laminage et de forgeage à la Philadelphia Steel Works, Neepsend, qui était proche de la rivière Don.

Le pont qui enjambe le Don dans la Rutland Road est ( depuis quand ? ) désigné sous le vocable de Neepsend Bridge ; et d'investisseurs à propriétaires il n'y a qu'un pas. Ou qu'un pont. Franchi(s), puisque la Sheffield Trade Directory de 1852 renseigne :

Philadelphia Steel Works Co. (W. & S. Butcher)
Shear steel manufacturers, and tilters and rollers
Penistone Road
Henry Walker, manager.


Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Firefo11

Si l'on boucle la boucle en constatant que William et Samuel Butcher sont seuls de leur nom répertoriés par ladite Directory of West Riding de 1881 et que d'une usine à l'autre il n'y a que la rivière à traverser, via le Neepsend Bridge ou des moyens dédiés : sauf improbable homonymie n'ayant laissé aucune trace, on perçoit mieux encore que la W & S Butcher n'était que le point de convergence de deux ambitions ayant pris soin de ne pas mettre tous leurs œufs dans un même panier. D'une manière de consortium avant la lettre.

RETOUR SUR LA MARQUE WADE & BUTCHER

Avec des associés plus ou moins stables et d'importances diverses, au nombre desquels Robert Wade fils a très bien pu figurer. Fut-ce pour la forme, dans la mesure où l'on sait que les frères Butcher n'étaient pas indifférents à son sort et se sont impliqués dans son parcours social.

Et quand bien même : poussée par l'interrogation de Laurent / Plexus, ma curiosité m'a fait chercher du côté de la législation britannique pour y découvrir qu'aucun cadre légal ne protège l'utilisation des marques, en Grande-Bretagne, avant 1862. Encore faudra t-il attendre 1875 avant qu'une définition en droit du terme marque soit précisée ; cette loi ajoutant par ailleurs que tout mot ou nom qui avait été effectivement utilisé comme marque avant août 1875 pouvait être enregistré, même s'il ne remplissait pas les critères.

En un mot comme en cent et dans le contexte qui nous occupe : quelle que puisse être la vigilance la guilde professionnelle, jusqu'en 1875  rien de légal n'empêche la W & S Butcher de poursuivre, en toute façon, l'utilisation de la marque Wade & Butcher après la disparition ( ou la mise en sommeil ) de la société originelle.

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Wadebu10

Ajoutons à ça que le document iconographique ci-dessus, montrant un dépôt légal datant de ~1912 - 1920 - époque ou deux registres distincts sont établis - est intéressant dans la mesure où il spécifie « Corporate Mark » : marque d'entreprise. Dont la définition légale est très inclusive puisqu'elle retient, par exemple et aussi bien, des marques non ( encore ) déposées.

Donc : circulez, y'a rien à voir...    Very Happy      Pas moyen d'être formel en tout cas, faute de source primaire, quant à la manière dont la W & S Butcher s'est arrangée pour pouvoir faire de Wade & Butcher son enseigne-phare.

À titre personnel, on l'a vu, je penche pour une prédominance de Samuel Butcher dans l'entreprise originelle et (ou ) un gentlemans agreement avec la veuve Wade et Robert Wade fils suite à l'arrêt ou a la mise en sommeil de la Wade & Butcher en tant que telle.


---oooOooo---


ÉVOLUTIONS DE LA LOI SUR LES MARQUES EN GRANDE-BRETAGNE

( Synthèse en traduction libre de : https://dawn-ellmore.medium.com/the-history-of-the-uk-trade-mark-5f95d25ba155 )

La première loi du Parlement qui a été appliquée était la loi de 1862 sur les marques de commerce. Elle érigeait spécifiquement en infraction pénale le fait pour quiconque de copier la marque de commerce d'un autre afin de gagner de l'argent.

Peu de temps après, en 1875, la loi sur l'enregistrement des marques a lancé un système formel d'enregistrement de celles-ci auprès de l'Office britannique des brevets. L'enregistrement a commencé le 1er janvier 1876 ; et pour l'anecdote la première marque déposée de la sorte fut le  triangle rouge - toujours d'actualité - de la brasserie Bassa.

Cette loi sur l'enregistrement a également défini une marque pour la première fois, garantissant qu'il ne pouvait y avoir aucun malentendu juridique sur le terme. C'est, dit-elle :  « un dispositif, une marque ou le nom d'un individu ou d'une entreprise imprimé d'une manière particulière et distinctive ; ou une signature écrite ou une copie d'une signature écrite d'un individu ou d'une entreprise ; ou une étiquette ou un billet distinctif. »

Clin d'œil aux marques non officielles qui existaient déjà avant l'adoption de cette loi, tout mot ou nom qui avait été effectivement utilisé comme marque avant août 1875 pouvait être enregistré, même s'il ne remplissait pas les critères.

En 1883, une autre loi sur les brevets et les marques a été promulguée, qui réduisait le coût de l'enregistrement et élargissait la portée de la définition de marque. Elle autorisait par ailleurs l'enregistrement de :  « mots fantaisistes qui n'étaient pas d'usage courant ».

D'autres lois importantes concernant les marques ont été adoptées en 1888 et 1905. Ces deux lois ont modifié et affiné la définition et la compréhension d'une marqueb.

En 1919, le registre des marques a été divisé en deux parties, chacune ayant des critères d'enregistrement différents.

La loi suivante est entrée en vigueur en 1938, et est restée en vigueur jusqu'à l'introduction de l'actuelle.

Cette dernière a été adoptée le 31 octobre 1994, et a été promulguée pour mettre le droit britannique en conformité avec la directive européenne 89/104 sur les marques. Notons que si elle couvre l'île de Man, elle ne concerne pas îles anglo-normandes, qui ont leurs propres registres de marques.

La loi actuelle décrit une marque comme un nom, un mot, un symbole, un logo, une image de conception, une forme, un son, une phrase ou une signature, ou toute combinaison de ces éléments.

Notes :

a Signe des temps : toujours localisée en Angleterre, la Bass est désormais brassée pour le groupe US Molson tandis que la marque appartient au groupe belge ( belgo-brésilien, en fait… ) Anheuser-Busch InBev.

b NB : à titre indicatif, la marque Sheffield elle-même n'a bénéficié d'aucune protection juridique avant 1911...


---oooOooo---


SOURCES

dawn-ellmore.medium.com
gracesguide.co.uk
hawleysheffieldknives.com
sheffieldforum.co.uk
thestar.co.uk

L'iconographie - recadrée par courtoisie pour se démarquer du document original - provient de ces mêmes sources et de Google Maps


star1

NénéOfMarseille aime ce message

Almostblue
Almostblue
Référent
Référent
Messages : 2777
Date d'inscription : 30/11/2020
Age : 65
Localisation : Ardenne belge

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Jeu 01 Sep 2022, 09:06
Spider a écrit:thumb2
Super intéressant, bravo.
C'est possible de mettre plus de photo de CC  Histoire de CC : la marque Wade & Butcher 2356512653


Salut Spider, et merci pour ton message   Wink

Concernant les CC, l'iconographie choisie ici est davantage centrée sur l'histoire de la marque. Vouloir créer une banque de données un tant soit peu exhaustive des modèles produits serait un - autre - boulot de dingue qui, à mon sens, devrait faire l'objet d'un sujet séparé.

En attendant - et tu risques d'attendre longtemps  Very Happy  - Laurent / Mellowman a ouvert un fil dédié aux W&B des membres ici : https://www.rasage-traditionnel.com/t29500-nos-wadebutcher?highlight=Wade++Butcher

… ce serait bien de l'alimenter : avis aux possesseurs...

quant à moi je sortirai dans les jours prochains une Histoire de CC consacrée au W&B que je vais recevoir : il y aura davantage de photos de l'objet, alors, promis     Wink

NénéOfMarseille aime ce message

Contenu sponsorisé

Histoire de CC : la marque Wade & Butcher Empty Re: Histoire de CC : la marque Wade & Butcher

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum