rasage-traditionnel
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-64%
Le deal à ne pas rater :
Centrale Vapeur PHILIPS GC8735/80 PerfectCare Performer
99.99 € 279.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Aller en bas
avatar
Cristian
Noob
Noob
Messages : 26
Date d'inscription : 12/08/2017
Localisation : Belgique

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 18:58
Salut à tous,

Je me rasais jusque là au rasoir électrique, puis et essayé pendant quelques jours un vieux rasoir de sécurité Gillette des années 70 prêté par mon père. Aujourd'hui, je teste le mercur progress grâce aux tours d'essais du forum.

Avec le vieux rasoir, j'arrivais sans trop de difficultés à avoir un visage bien lisse. Par contre, j'avais toujours vraiment beaucoup de rougeurs au niveau du cou. Maintenant, avec le progress, bien moins de rougeurs, par contre, je n'arrive pas à un résultat aussi bon qu'avec le vieux rasoir (pas de visage aussi doux), et je dois faire plus de passes au même endroit pour arriver quand même à ce résultat moins bon.

Pour les rougeurs avec le vieux rasoir, je suspecte la combinaison mauvaise lame + mousse à raser du commerce que j'utilisais avant (maintenant j'utilise du savon et de bonnes lames [Kai en ce moment]) + mauvaise technique. Donc on va oublier l'histoire des rougeurs. Ce qui me dérange par contre, c'est le fait qu'avec le progress j'ai beaucoup plus de mal à avoir un résultat satisfaisant au niveau de la douceur du visage (et du nombre de passes au même endroit) comparativement au vieux Gillette. Je dois faire beaucoup plus de passes au même endroit, même avec un réglage agressif, et n'arrive quand même pas à la même douceur du visage qu'avec le vieux Gillette. Je me demande, sans être encore tout à fait sûr que c'est la raison, si ça ne pourrait pas être l'angle de la lame qui est différent sur les 2 rasoirs et qui donc fait que ma tenue du progress n'est pas adaptée ; la tête du progress est beaucoup plus arrondie que sur le vieux Gillette, et donc la courbure de la lame est plus prononcée sur le progress que sur le Gillette et je ne viens de le remarquer qu'aujourd'hui.

Je me posais deux questions. La première est de savoir si une différence de courbure de lame peut expliquer des résultats de rasages moins bons, et donc si ça demande fréquemment un certain temps d'adaptation, ou si selon vous c'est autre chose ?

Et l'autre question que je me pose, c'est si la possibilité de pouvoir régler un rasoir est réellement si utile que cela. Est-ce qu'il y a un réel + à un réglable ? Bien sûr, on me dira que c'est de pouvoir régler l'agressivité. Mais si on a la main légère, qu'on sait aller droit et a la bonne technique générale, est-ce qu'on ne peut pas être doux avec une lame bien sortie, et être agressif avec une lame bien rentrée mais qu'on y va comme un bourrin ? Je pose cette question un peu naïve parce que je débute, et pour l'instant, j'ai souvent envie de mettre mon progress en réglage agressif tout le temps (sans doute parce que le vieux rasoir que j'ai utilisé correspond à un réglage à +/- 4 ou 5 du progress). Mais comme je le dis, je débute complètement et surtout, vu mes résultats médiocres actuels avec le progress, il n'y a pas à dire, je ne le maîtrise pas encore et donc je ne sais pas bien juger de l'intérêt ou pas pour moi de pouvoir régler. Mais comme je vais bientôt devoir me séparer du progress et m'en acheter un, j'aimerais savoir si le fait de pouvoir régler est réellement un gros + ou pas. Dans le cas où c'est un vrai + je m'achète un progress, dans le cas ou ça ne l'est finalement pas tant que cela, je me prendrais plutôt un Edwin Jagger 89 ou autre non-réglable compatible avec une barbe dure et utilisable au quotidien.

Bon WE à tous !
Prorasoir
Prorasoir
Pilier
Pilier
Messages : 13360
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 23
Localisation : 名古屋市

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 19:19
1) Sur le fond tes hypothèses sont plutôt juste, le soucis c'est qu'avec un nouveau rasoir, qui plus est, réglable, y a pratiquement tout à refaire niveau combo (lame+réglage). Avec du bol, ça change pas trop de son rasoir fixe précédent, sinon il faut passer du temps à chercher et essayer. Pour tes rougeurs, il te faut arriver à faire du fine tunning.

L'histoire de la courbure par rapport au rasage, c'est très subjectif à mon avis, ça change l'agressivité, mais du coup il y a aussi l'ouverture à prendre en compte, qui compense ou pas ... Bref sans pouvoir mesurer les paramètres précisément, c'est aussi précis que le doigt mouillé.

2) Le Progress est un très bon réglable, car l'agressivité est réglée par vis et non par cran comme un vieux Gillette, c'est un peu comme un vieux tuner par rapport à un digital, on peut être beaucoup plus précis (par graduation de 0,25 ce qui est déjà pas mal)
Oui, on peut avoir un réglage très agressif avec une lame douce et inversement.

Conclusion : il faut que tu achètes un Progress, une fois apprivoisé, tu ne le regretteras pas.
Luminoso
Luminoso
Pilier
Pilier
Messages : 28410
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 64
Localisation : Genève-Suisse

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 19:39
D'accord avec Prorasoir. Je trouve que l'un des avantages du Progress est le fait de pouvoir l'utiliser avec toutes les lames et en fonction du réglage de l'ouverture, tu peux tirer le meilleur des lames.
Theleme
Theleme
Boss
Boss
Messages : 3168
Date d'inscription : 13/04/2016

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 19:54
Pour répondre uniquement à ta question "est-ce utile un réglable, ou bien avec un peu de doigté on peut régler soi même la coupe sur un rasage ?"
- même avec une bonne expérience tu ne pourras pas, sur un rasoir trop agressif pour ta peau/ta barbe, avoir une main si légère que le rasage soit doux et inversement avec un rasoir trop doux pour ta barbe, tu pourras appuyer autant que tu veux, tu sera mal rasé.
Cette problématique occupe une place importante dans les centaines de posts échangés sur le forum : trouver le bon rasoir et la bonne lame pour SA peau et SA barbe.
Les rasoirs réglables t'offrent une variété de possibilités de couples efficacité/douceur permettant de toujours trouver des solutions.

Après reste à trouver le/les rasoirs réglables qui te conviennent !
Tu peux déjà voir ça
Et pense aussi à regarder du côté des multi-plaques comme le Rockwell 6C ou 6S Rockwell 6C ou 6S et le nouveau  Razorock MJ-90
avatar
Cristian
Noob
Noob
Messages : 26
Date d'inscription : 12/08/2017
Localisation : Belgique

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 21:21
Merci pour vos réponses !

Bon, déjà, ça me rassure de savoir que ça demande effectivement un temps d'apprentissage de passer d'un rasoir non-réglable à un réglable ! J'espère qu'il ne sera pas trop long.

Je reste donc sur l'idée de me prendre un réglable, par contre, lequel... j'étais parti sur le Progress, voyant si et là que ce serait le meilleur (j'ai abandonné l'idée de me prendre le Variant). J'ai regardé les sujets sur les multi-plaques, mais je ne comprends pas le principe... :S Quelle différence entre un réglable type Progress et un multi-plaque ?
VGE
VGE
Team
Team
Messages : 7788
Date d'inscription : 28/10/2014
Age : 52
Localisation : Hauts de Seine

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Ven 15 Sep 2017, 21:25
Même si je me suis au final séparé de mon Progress (qui n'apportait plus de réelle valeur ajoutée à mes rasages quotidiens), c'est un rasoir qu'il convient à mon humble avis de posséder, notamment lorsque l'on a une barbe drue.

Il m'a beaucoup appris (notamment sur la maîtrise de l'angle) et permis d'ajuster mes coupes au plus près (voire au poil près) comme aucun autre.

Je crois volontiers aux alternatives de theleme mais il reste à mes yeux un "must have" Wink .
Theleme
Theleme
Boss
Boss
Messages : 3168
Date d'inscription : 13/04/2016

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Sam 16 Sep 2017, 07:31
Cristian a écrit: J'ai regardé les sujets sur les multi-plaques, mais je ne comprends pas le principe... :S Quelle différence entre un réglable type Progress et un multi-plaque ?

Pour changer de réglage :
- Sur un réglable tu tournes une molette:

Avantage > c'est rapide
Inconvénient > tu as des pièces en mouvement, rotation/translation, tu ne peux mécaniquement pas avoir la même rigidité/alignement que sur un rasoir fixe.
- Sur un multi-plaque tu changes de plaque :
Avantage > aucune pièce en mouvement, c'est un rasoir fixe : rigidité et alignement maxi.
Inconvénient > cahnger une plaque ça prend 3 secondes de plus que de tourner une molette

On arrive à se raser avec les deux... Wink  c'est juste une question de ressentis et de choix !

De toutes façons, si tu commences à être accro au RT, tu va commencer par choisir un des deux système et tôt ou tard, tu auras envie d'essayer l'autre Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable 677956
avatar
Cristian
Noob
Noob
Messages : 26
Date d'inscription : 12/08/2017
Localisation : Belgique

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Sam 16 Sep 2017, 11:47
@Theleme Merci pour l'explication. Mais donc, ça veut dire qu'avec un multi-plaques, on a des réglages prédéfinis ? Je veux dire, on doit avoir autant de plaques qu'on a de réglages ?

Bon, pour l'instant, je crois que je vais en rester au Progress. Je débute trop que pour me faire une idée claire de l'intérêt niveau ressenti et autre d'avoir un rasoir bien aligné et rigide vs. l'inverse. Comme tu dis, un jour j'essaierai peut-être l'autre système. Razz
didier_gaumet
didier_gaumet
Homeboy
Homeboy
Messages : 1357
Date d'inscription : 24/12/2013

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Sam 16 Sep 2017, 13:02
Cristian a écrit:Salut à tous,

Je me rasais jusque là au rasoir électrique, puis et essayé pendant quelques jours un vieux rasoir de sécurité Gillette des années 70 prêté par mon père. Aujourd'hui, je teste le mercur progress grâce aux tours d'essais du forum.

Avec le vieux rasoir, j'arrivais sans trop de difficultés à avoir un visage bien lisse. Par contre, j'avais toujours vraiment beaucoup de rougeurs au niveau du cou. Maintenant, avec le progress, bien moins de rougeurs, par contre, je n'arrive pas à un résultat aussi bon qu'avec le vieux rasoir (pas de visage aussi doux), et je dois faire plus de passes au même endroit pour arriver quand même à ce résultat moins bon.

il me semble que le Progress proposé à l'essai a été modifié pour une plus grande douceur (et pour moi douceur augmentée signifie efficacité diminuée) ce qui pourrait être l'une des raisons pour lesquelles tu n'arrives pas à te raser effcicacement avec surtout si tu utilises des réglages bas.
Concernant les rougeurs, lorsqu'elles apparaissent seulement dans le cou et pas ailleurs, sauf cas particulier (exemple: peau irradiée à cet endroit ou problème dermatologique localisé), j'ai tendance à privilégier la piste de la  technique encore imparfaite: même avec un multilame à tête pivotante on peut arriver aux limites de ce que corrige le pivot et comme le tronc limite les mouvements du bras, il peut être nécessaire de modifier la prise des doigts et les mouvements du poignet pour raser le cou, par rapport à ce qu'on fait sur le reste du visage  


[...]
Je me posais deux questions. La première est de savoir si une différence de courbure de lame peut expliquer des résultats de rasages moins bons, et donc si ça demande fréquemment un certain temps d'adaptation, ou si selon vous c'est autre chose ?

Et l'autre question que je me pose, c'est si la possibilité de pouvoir régler un rasoir est réellement si utile que cela. Est-ce qu'il y a un réel + à un réglable ? Bien sûr, on me dira que c'est de pouvoir régler l'agressivité. Mais si on a la main légère, qu'on sait aller droit et a la bonne technique générale, est-ce qu'on ne peut pas être doux avec une lame bien sortie, et être agressif avec une lame bien rentrée mais qu'on y va comme un bourrin ? Je pose cette question un peu naïve parce que je débute, et pour l'instant, j'ai souvent envie de mettre mon progress en réglage agressif tout le temps (sans doute parce que le vieux rasoir que j'ai utilisé correspond à un réglage à +/- 4 ou 5 du progress).
[...]

Oui, je pense qu'on peut convenir que chaque rasoir demande un temps d'adaptation plus ou moins long suivant ses dispositions.

Les possibilités de réglage d'un réglable peuvent être utiles pour augmenter ou réduire l'agressivité suivant la passe concernée durant le rasage (certains commencent par une passe agressive et terminent par une passe douce, d'autres font l'inverse), pour moduler l'agressivité du rasage suivant ton état de forme globale et celle de ta peau (genre tu as mené une vie saine ces trois derniers jours ou au contraire tu dormi  trois heures au total sur la même période et tu t'es enfilé cinquante hectolitres d'alcool, bizarrement ton rasage n'est pas le même), pour parfaire l'adéquation à la lame utilisée (exemple dompter une lame coupante par un réglage bas) ou pour déterminer quel type de rasoir te convient (doux ou agressif). Liste non limitative.

Comme Theleme te l'a bien dit (je ne fais qu'en rajouter une couche pour être sûr), ton mode d'utilisation et ta technique seront à certains moments limités par les caractéristiques du rasoir: très agressif, tu auras peut-être du mal à être rasé dans la douceur, très doux, tu auras peut-être du mal à être bien rasé.

Et comme les copains, je trouve que le Progress est un excellent rasoir: on peut le trouver trop lourd ou pas assez, moche ou beau, bien ou mal construit, ceci ou cela, mais objectivement c'est difficile de ne pas le classer comme l'un des rasoirs les plus polyvalents (si ce n'est le plus polyvalent). Il permet une plage d'agressivité à priori plus complète et équilibrée qu'un Futur (plus agressif?) et qu'un Rockwell (plus doux?) et du même tonneau(?) qu'un Parker Variant, un MingShi ou un Qshave.
Dans mon cas, à une époque j'étais un peu perdu pour déterminer ce qu'il me fallait et c'est un peu grâce à lui en jouant avec ses réglages, jusqu'aux extrêmes, que j'ai compris ce qui me convenait. Je ne l'utilise plus, il est dans un placard, mais je suis content de l'avoir utilisé.

Et pour les réglages du Progress, si pour un maximum de douceur, tu peux l'utiliser totalement serré, pour un maximum d'agressivité du peux le desserrer de deux tours (après la lame n'est plus bien maintenue par le ressort et le manche se détache à deux tours et demi, il me semble). (grosso-modo: 1 tour correspond vaguement à la graduation 5, 2 tours c'est donc toujours autour de la graduation 5 mais ça correspond au double donc 10, sachant que chaque Progress a un petit décalage personnalisé et qu'aucun n'est réglé exactement pareil en sortie d'usine)
Prorasoir
Prorasoir
Pilier
Pilier
Messages : 13360
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 23
Localisation : 名古屋市

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Sam 16 Sep 2017, 14:26
Je rajoute un commentaire que j'ai écrit sur l'autre fil sur les rasoirs pour tester les lames, car il présente encore un avantage du réglable sur le fixe :
J'ai un protocole de test à la fois plus simple et plus complexe ...

Au moment de tester une nouvelle marque de lame, ce sont mes combo et réglage favoris du moment qui me servent de point de référence et de départ. Ça permet un ajustement plus fin grâce à la molette du rasoir réglagle. Ce que ne permet pas un rasoir non réglable, si ça ne colle pas avec la lame, et bien ça s'arrête là.

C'est le gros avantage du réglable sur le fixe : l'adaptation. Et si la lame n'est pas bien, au moins on en est sûr (j'ai dejà eu le cas inverse, lame nulle dans un rasoir fixe et super dans un Progress ...).
MaitreCornille
MaitreCornille
Team
Team
Messages : 6615
Date d'inscription : 14/01/2015
Age : 46
Localisation : Languedoc

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Sam 16 Sep 2017, 22:59
Le Progress est effectivement un formidable rasoir.
Cependant, pour ma part, maintenant que j'ai trouvé le réglage qui me convient, finalement, je le garde quelles que soient les lames.
Avec mon Progress, quand je monte trop haut, je me fume. Du coup, je reste à disons 1,5.

Avant d'acheter ton Progress, tu peux aussi voir si dans les rasoirs à l'essai il n'y a pas un Edwin Jagger ou un Mühle 89.
C'est aussi un super rasoir.

Et comme ça, tu n'achèteras pas ton Progress sans l'avoir comparé à encore un autre rasoir.
Contenu sponsorisé

Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable Empty Re: Difficultés d'adaptation au Progress après un non-réglable

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum